30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
samedi, 13 juillet 2024
- Publicité -
AccueilFootYanis Senhadji tourne le dos à l'Algérie et embrasse le maillot espagnol

Yanis Senhadji tourne le dos à l’Algérie et embrasse le maillot espagnol

Publié le

- Publicité -

Foot – Dans un revirement qui suscite la réflexion au sein de la Fédération Algérienne de Football (FAF), le jeune espoir Yanis Senhadji, évoluant dans l’équipe réserve du Real Betis, décline l’invitation de l’équipe nationale d’Algérie des moins de 20 ans au profit de l’équipe espagnole.

L’essor du football mondial s’accompagne régulièrement de scénarios où des talents binationaux doivent choisir entre deux nations. Le cas de Yanis Senhadji, joueur prometteur de la réserve de Real Betis originaire d’Algérie, ne fait pas exception à cette règle. La Fédération Algérienne de Football (FAF) se retrouve confrontée à une situation délicate lorsque ce jeune joueur tourne le dos à l’appel du maillot national.

- Publicité -

La FAF avait fièrement annoncé, le 29 octobre, une liste comprenant neuf joueurs professionnels pour rejoindre le camp d’entraînement de l’équipe nationale des moins de 20 ans, parmi lesquels figurait Yanis Senhadji. Cependant, l’intéressé a rapidement fait part de sa décision via une story sur son compte Instagram, où il exprimait sa joie et son honneur de représenter l’équipe espagnole des moins de 19 ans, surnommée la Rojita.

Yanis Senhadji, choisit l’Espagne sur l’Algérie

Cette décision soulève de multiples questions au sein de la FAF. La première étant la pertinence d’envoyer des convocations à des joueurs qui, soit refusent de représenter les Verts, soit sont déjà engagés avec d’autres sélections sans en informer les instances algériennes. Cela met en lumière la nécessité pour la Fédération de repenser sa stratégie de communication et de suivi avec les joueurs binationaux.

La réaction du footballeur qui n’a pas tardé à manifester son allégeance au drapeau espagnol, interpelle également sur le plan des identités multiples au sein du sport et de la loyauté sportive. Elle amène à s’interroger sur les motivations des jeunes talents à choisir une sélection nationale plutôt qu’une autre : est-ce une question d’opportunité sportive, d’attachement culturel ou simplement de perspective de carrière ?

- Publicité -

Cet incident pourrait servir de catalyseur pour que la FAF révise ses méthodes de gestion des talents diasporiques. Pour l’heure, il reste à voir comment la Fédération et la communauté footballistique algérienne réagiront à cette perte potentielle d’un talent prometteur au profit d’une autre nation de football.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -