Importation automobile en Algérie : le ministre de l’Industrie fournit des explications

Automobile – Découvrez dans cette édition du lundi 21 mars 2022, la réponse du ministre de l’Industrie concernant le retardement lié au cahier des charges régissant l’importation automobile en Algérie.

Bien que la nouvelle ait surgi comme une délivrance pour les concessionnaires automobiles. Néanmoins, cela a mis du temps à se concrétiser. En effet, il s’agit du nouveau cahier des charges relatif à l’importation automobile. De ce fait, nombreux étaient ceux qui s’interrogeaient à propos du retard qu’a connu le secteur de l’importation automobile en Algérie, ainsi le ministre de l’Industrie leur a fourni des explications à cet égard.

Rappelons-le, l’annonce a été faite par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Ce dernier a alors annoncé que le nouveau cahier des charges régissant l’importation des voitures en Algérie, verra le jour durant le mois de mars 2022. Dans ce sillage, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a tenu à apporter des explications.

En effet, le responsable est intervenu sur le sujet, à travers une réponse écrite. Celle-ci est apparue suite à la déclaration du député du Mouvement de la société pour la paix, Lakhdari Laid. Ce dernier s’est donc interrogé sur les réelles raisons qui ont mené à ce retard d’importation de voitures neuves en Algérie.

Importation automobile : le ministre de l’Industrie lève le voile sur le retard

En effet, à travers la même réponse écrite, Ahmed Zeghdar a souligné un point important. Apportant ainsi une réponse aux concessionnaires qui attendent un retour positif au sujet de leurs dossiers. En fait, le responsable a déclaré que ce retard du processus de l’importation automobile en Algérie est en grande partie lié aux réserves émises par le Comité technique. Celles qui concernent l’approbation des dossiers.

Le même responsable a révélé qu’aucun agrément n’a vu le jour jusqu’à présent. De plus qu’on a notifié les personnes concernées par l’étude de leurs dossiers. Et ce, afin de fournir les documents nécessaires pour achever l’étude des dossiers. Ainsi, le ministre a affirmé que les agréments seront accordés dès que le Comité technique attribuera un avis positif.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes