AccueilÉconomieAutomobileImportation de voitures en Algérie : 12 concessionnaires obtiennent l'avis favorable

Importation de voitures en Algérie : 12 concessionnaires obtiennent l’avis favorable

Algérie – L’importation de voitures en Algérie est sur le point de se dégeler pour les concessionnaires. Il s’agit de l’approbation des dossiers de douze (12) candidats.

Il est certain que le marché de l’automobile en Algérie connaît un certain déséquilibre. Et ce, en raison du gel de l’importation de voitures depuis de nombreuses années. Néanmoins une bonne nouvelle surgit après plusieurs mois d’attente. Effectivement, douze (12) dossiers de concessionnaires ont reçu l’approbation du Comité technique pour l’importation de voitures en Algérie. C’est du moins ce qui a été rapporté par Sayarat Live.

En effet, les douze (12) dossiers sont les premiers à avoir obtenu les agréments relatifs à l’opération d’importation de voitures en Algérie. Cela, après leur passage par la Comité de recours. De ce fait, la nouvelle année 2022 ne risquerait pas de subir le même sort que les deux (02) dernières années. À savoir celles de 2020 et 2021, dans le secteur de l’automobile.

De ce fait, en ce qui concerne les dossiers d’importation de voitures en Algérie étudiés par les deux Comités, ils se retrouvent au niveau du Ministère de l’Industrie. En fait, les agréments des dossiers en question attendent d’être signés par le ministre chargé du secteur, Ahmed Zeghdar. 

Importation de voitures : qu’en est-t-il du sort des dossiers restants ?

Cela dit, certains dossiers de concessionnaires relatifs à l’importation des voitures en Algérie n’ont encore reçu de réponses. En effet, les autres dossiers se retrouvent momentanément suspendus, en attendant d’être étudiés. En fait, ces derniers seront, selon la même source, pris en charge par le ministre de l’Industrie dans des brefs délais. 

Cette procédure s’est vue retardée en raison de l’ajustement en rapport avec les services du Comité technique et celui de recours. Effectivement, les deux (02) organismes travaillent en collaboration pour réduire le temps accordé à l’étude des dossiers. Toutefois, tous les concessionnaires attendent la délivrance de leurs agréments. Et ce, afin d’entamer leurs activités en Algérie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes