Immobilier

Immobilier en Algérie : L’Etat se désengage des logements « budgétisants »

0
logement social aadl
S'abonner :

Algérie – Dans son passage à la Radio nationale, Anis Bendaoud, directeur général du Logement au ministère de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville, a révélé que l’État algérien renoncera graduellement aux formules budgétisantes en ce qui concerne la construction des nouveaux logements dits « budgétisants ».

« Nous allons abandonner progressivement les formules budgétisantes, à l’instar du logement public locatif qui est financé à 100 % par l’État ainsi que la formule du logement location-vente »; a effectivement déclaré ce dimanche 10 mai, l’invité de l’émission radiophonique de la Chaîne 3, Anis Bendaoud.

Par contre, « il y aura du ciblage au profit des citoyens défavorisés et révisions des textes fixant l’attribution de ce type de logements »; a-t-il rassuré en expliquant qu’il « y aura toujours un petit programme; mais ce n’est plus les grands programmes de construction de logements sociaux comme ça était le cas dans le passé ».

Le même orateur a poursuivi ses propos, au sujet du rôle de l’Etat dans l’accès du citoyen au logement; en indiquant par ailleurs que les formules aidées vont être avantagées, à l’image de la formule LPA (Logement promotionnels aidés); l’habitat rural et l’autoconstruction au niveau des lotissements.

Logement en Algérie : Les programmes déjà annoncés seront menés à bout

« Nous avons aussi la location-vente qui est très budgétivore, ajoute-t-il; car même si le citoyen participe, il participe avec un taux très réduit puisque l’État fournit le foncier à titre gracieux, viabilise les sites; prend en charge les surcoûts à concurrence de 10.000 pour les premiers programmes; et 5000 pour les deuxièmes programmes. Ça reste quand même une formule budgétivore »; précise Anis Bendaoud.

Le directeur général du Logement a fait, au micro de la station radio, état d’un « nouveau million de logements » ayant comme objectif « d’essayer de sédentariser la population rurale dans son milieu en octroyant des aides à la réalisation de logements ruraux et la création de lotissements au niveau des wilayas du sud et des Hauts Plateaux ».

D’autre part et malgré que le Coronavirus met les bâtons dans les roues; en obligeant « une bonne partie des quelque 24 000 entreprises du bâtiment; à mettre leurs chantiers à l’arrêt et leurs employés en congé forcé »; l‘Etat compte maintenir la progression des programmes déjà annoncés et qui sont de l’ordre de « 974 000 logements, tous segments confondus. Il y a 648 000 en cours de réalisation et 325 000 unités; qui sont en cours de lancement et qui devraient démarrer incessamment »; conclut-il.

Article recommandé :  Algérie : Baisse du prix de l’immobilier, le marché dans le flou en 2020

Rapatriement Algérie/France : Air France met fin aux « tarifs spéciaux »

Article précédent

Algérie : Hausse des prix des voitures neuves avec le retour de l’importation ?

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires