Immobilier

Algérie : Baisse du prix de l’immobilier, le marché dans le flou en 2020

2
prix immobilier algérie 2020
S'abonner :

Algérie – Le marché de l’immobilier perd de sa valeur en Algérie depuis le début 2020, et le flou règne sur les prix des biens qu’ils soient destinés à la vente ou à la location. « Le Coronavirus a déstabilisé notre activité »; confie avec amertume, l’un des professionnels du domaine.

Plus personne n’est en mesure d’identifier la valeur d’un bien foncier à vendre ou à louer, et ce depuis l’enclenchement de la pandémie. Les agents immobiliers dont les repères se sont évaporés; se retrouvent par conséquent dans le désarroi total et beaucoup d’eux font état d’une crise d’ampleur inédite qui risque de durer dans le temps.

D’autant plus avec la récente chute des cours du baril qui vient s’ajouter au tableau macabre des facteurs destructeurs mettant à rude épreuve l’économie algérienne; à travers notamment le dérèglement de son marché immobilier.

« Pour ce qui est des locations, la situation est compliquée car il n’est plus possible d’organiser des visites. Les propriétaires évitent de recevoir de peur de la propagation du virus. Actuellement, nous avons très peu de visibilité en matière de prix. Personnellement, j’ai constaté une baisse de la valeur de certains biens. »; explique à Sputnik, Hocine, dirigeant d’une agence immobilière à Alger; hautement préoccupé par l’évolution critique des choses.

« À titre d’exemple, poursuit-il en donnant un cas de figure concret et illustrant la logique baissière qui caractérise le marché à l’heure actuelle; une villa qui était en location initialement à 200.000 dinars algériens par mois est finalement proposée à 140.000 dinars. »; rapporte la même source.

Ainsi, un grand nombre de propriétaires s’abstiennent de louer « à perte »; tandis qu’une autre partie tente « d’imposer des tarifs assez élevés en faisant en sorte d’accepter une avance de loyer de six mois au lieu d’une année; l’objectif des propriétaires étant de perdre le moins d’argent possible »; note-t-il.

Prix de l’immobilier en Algérie en 2020 : Le logement promotionnel également affecté

La promotion immobilière est à l’arrêt, car les acteurs du secteur sans sur la défensive; préférant mobiliser leurs ressources pour affronter les retombées néfastes du nouveau Coronavirus; et de cette manière les investissements dans l’immobilier sont perçus pour l’instant comme périlleux, et sont repoussés jusqu’à nouvel ordre; une fois que la vision générale des différents protagonistes dans le milieu commencera à s’éclaircir.

Pour l’après-pandémie, Moufid, promoteur immobilier; prévoit une explosion de l’offre de biens. Cela dit que la baisse de la valeur de l’immobilier sera appelée à se perpétuer.

En sus, « les chantiers tournent au ralenti car les ouvriers ont peur de travailler dans les conditions actuelles »; fait-il remarquer en soulignant que les appartements déjà finis se révèlent, en ces temps d’incertitude, difficiles à commercialiser. Placer son argent dans la construction de logements et puis ne pas trouver d’acheteurs dissuadent plus d’un de poursuivre cette manœuvre.

Pour rappel, le président de la Fédération Nationale des Agences Immobilières (FNAI), Noureddine Menasri; avait prédit en début d’année 2020, une baisse progressive du prix de l’immobilier en Algérie, et ce, à partir du début du second trimestre de l’année en cours.

Article recommandé :  Les riches Algériens à l'affût de l’immobilier en Turquie, au Maroc et en Tunisie

Algérie : Rebrab salue le retour de l’importation de voitures neuves

Article précédent

Bilan Coronavirus en Algérie : 6067 contaminés, 515 morts et 2998 guéris

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Djoud65

Le promoteurs immobiliers se plaignent du baisse de la valeur et la stagnation du marché!!!!!!. J’ai contacté deux promoteurs très connus à Alger pour l’acquisition d’un F4 de 160 m2 (Oulet Fayet, Cheraga, Sebala), et ils m’ont proposé des prix entre 247000 et 270000 DA le m2. Vous dites baisse et stagnation et vous pleurez. La marge de bénéfice est tellement importante par rapport au coût de réalisation, que seules les milliardaires qui peuvent en acheter. Ces derniers ils ont déjà plusieurs propriétés et ils n’ont pas besoin. Alors, réduisez vos marges faramineuses et proposez des prix raisonnables et vous… Lire la suite »

qqn

@Djoud65
Acheter une maison en Algerie pour un Algerien est tout bonnement impossible de nos jours !