18.9 C
Alger
18.9 C
Alger
samedi, 13 avril 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileConstruction automobile en Algérie : de grandes marques de voitures intéressées

Construction automobile en Algérie : de grandes marques de voitures intéressées

Publié le

- Publicité -

Automobile – Des responsables de grandes marques de construction de voitures ont exprimé leur volonté d’investir en Algérie. Cela se révèle avantageux pour la construction automobile en Algérie. On vous en dit davantage, ce 29 septembre 2021.

C’est dans une réunion entre le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar et d’importants investisseurs que des questions décisives seront traitées. Cela relativement à la construction automobile en Algérie qui vit un manque d’approvisionnement en matière de voitures. Car oui, de grandes marques s’intéressent à l’investissement en matière de fabrication de véhicules dans notre pays.

En fait, lors de cette rencontre, la possibilité de production pour le marché local et d’exportation vers l’Afrique sera discutée. Mais on discutera également de la fabrication de véhicules électriques. Et ceux hybrides. Telle chose pour la première fois. 

- Publicité -

Dans une déclaration à Echorouk, en marge de la nomination de Tebboune, hier, des membres du Conseil économique, social et environnemental, le ministre de l’Industrie Ahmed Zeghdar s’est prononcé. Il a donc révélé l’intention du gouvernement de revenir à la fabrication locale de voitures. Cette dernière aura comme cible le marché national. Mais également l’exportation vers le continent africain.

Comment éviter les mêmes erreurs du passé concernant la fabrication de voitures ? 

Dans ce sens, le ministre a mis une exergue un rendez-vous importanta. Il s’agit de sa rencontre la semaine prochaine avec des responsables de constructeurs expérimentés. Ils le sont dans le domaine de l’automobile. C’est pour ne pas refaire les mêmes erreurs quant aux usines d’installation. Celles-ci ont coûté des pertes exorbitantes au Trésor public, regrette le président lui-même.

Pour ne pas répéter le même scénario, Zeghdar a expliqué que la sélection des partenaires sera effectuée de manière rationnelle. Cela dans le but de satisfaire la demande du marché local, à savoir l’équivalent de 350.000 véhicules par an. Puis, pour contribuer à la trésorerie algérienne en retour à travers l’exportation vers l’Afrique.

- Publicité -

Par conséquent,  de grandes marques internationales vont s’occuper de la fabrication des voitures en Algérie. Pour ce qui est des noms, les autorités disent les dévoiler bientôt. L’annonce se fera aussitôt qu’un contrat sera conclu entre les deux parties. C’est ce que précise le responsable du secteur de l’Industrie en Algérie.

S’agissant du retour des anciennes usines d’installation automobile, le membre de l’Exécutif a expliqué que le dossier est aujourd’hui entre les mains de la justice. De ce fait, le ministère concerné n’en envisage pas la possibilité d’une reprise avant le verdict juridique définitif.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -