AccueilSociété et CultureSociétéANOM Algérie : retrouver ses ancêtres en ligne

ANOM Algérie : retrouver ses ancêtres en ligne

Algérie – Suite à la décolonisation, le site ANOM a été créé pour que les Français ayant vécu en Algérie puissent retrouver leurs ancêtres. Retrouvez tous les détails à cet égard dans l’édition d’aujourd’hui, 28 décembre 2022. Ça se passe juste en bas de cet article. 

Lors de l’indépendance en 1962, la France laisse l’état civil en Algérie. Tous les registres d’état civil ont été laissés derrière elle. La France a ensuite microfilmer une partie des registres entre 1967 à 1972, mais seulement les deux tiers. Il est donc tout à fait possible de retrouver ses ancêtres en Algérie, en ligne, et ce, depuis le site des Archives Nationales d’Outre-Mer (ANOM).

Ces actes microfilmés ont été numérisés, indexés et mis en ligne par les Archives Nationales d’Outre-Mer (ANOM). Le bâtiment s’est construit entre 1964 à 1966, et il a ensuite été inauguré le 6 octobre 1966. L’état civil de 1830 à 1904 représente plus de 1,4 million d’actes de naissances. Mais aussi de mariages et de décès des Européens vivant en Algérie.

Ces registres ne concernent pas que les Européens, mais des registres séparés ont été tenus à part pour les populations autochtones. À savoir que les archives nationales d’Algérie détiennent aussi des registres sur microfiches.

Comment s’effectue cette recherche ?

Pour procéder à la recherche, il faudrait mentionner le nom de famille, le nom de la commune. Mais aussi le type d’acte (naissance, mariage, décès) ainsi que l’année. Si, en renseignant tous les champs, aucun résultat ne s’affiche, il est conseillé de relancer la recherche en se limitant à deux ou trois critères, note le site en question.

La recherche sur les noms et prénoms est disponible sur la période 1830-1904. Après 1904, l’indexation n’est plus nominative. La recherche doit s’effectuer avec les critères communs, type d’acte et année sur ce lien. Pour avoir l’accès aux images numérisées des documents appartenant à l’iconothèque et à la cartothèque du Centre, il vous suffira de cliquer sur ce lien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici