Scoop et People

L’actrice algéro-japonaise Erika Sawajiri en prison pour usage de drogue

1
Erika Sawajiri prison drogue
S'abonner :

Japon – L’actrice nippone d’origine algérienne a été condamnée à 18 mois de prison ferme pour possession de drogue, rapportent des médias locaux.

Le tribunal du district de Tokyo a condamné l’actrice et chanteuse Erika Sawajiri à 18 mois de prison dont 3 avec sursis pour et usage possession de drogue, a rapporté le site d’informations japonais Nippon le 7 février dernier.

Interpellée par la police de Tokyo le 16 novembre dernier pour possession de capsules de MDMA et de comprimés de LSD à son domicile situé à Meguro dans la capitale japonaise, l’actrice de 33 ans a plaidé coupable lors de sa comparution devant le juge.

« Je n’ai pas l’intention de sa profession d’actrice. », a déclaré Sawajiri à l’issue de son procès. Son arrestation a en effet retardé d’une année le lancement d’une série dans laquelle elle devait incarner un rôle crucial, indique le média Japan Times.

Née d’une mère d’origine algérienne vivant en France et d’un père japonais, Erika Sawajiri a débuté sa carrière artistique en tant que top-model avant de s’essayer à la musique et au cinéma où elle s’est distinguée dans le rôle qu’elle a brillamment incarnée dans la série japonaise One litre of tears.

Également connue pour ses sorties médiatiques controversées, l’actrice algéro-japonaise est surnommée « Erika-sama » par les médias japonais, et a été élue « la femme la moins appréciée du Japon » en 2009 selon un sondage du magazine Shukan Bunshun.

Article recommandé :  Rita Johal Mahrez suscite la polémique sur Instagram (une nouvelle fois)

Algérie : Djerad propose une Loi de Finances Complémentaire pour 2020

Article précédent

Le braqueur des banques françaises Redouane Ikil arrêté en Algérie

Article suivant

Lire aussi

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Anciens
Récents Les + votés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Uhhg

Ses une bonne actrice malgré tout !