Algérie : Voici les chiffres du phénomène de l’obésité et du surpoids

Algérie – Le phénomène de l’obésité connaît une recrudescence de manière épidémique depuis quelques années en Algérie, touchant pas moins de 30% de la population féminine et près de 14% de la population masculine algérienne.

A l’occasion de la 2e journée de la formation médicale continue organisée le 13 février 2020 par l’Association de Médecine Interne d’El Biar (AMIE), le Pr Amar Tebaibia, chef de service de la médecine interne à l’EPH de Birtraria (El Biar), a révélé que l’obésité est une maladie chronique en progression rapide partout dans le monde et même en Algérie, et ce problème réservé autrefois aux pays à revenus élevés représente un danger majeur pour la santé publique.

Considérée par l’OMS de « première épidémie non infectieuse de l’histoire », l’obésité touche 30 % des femmes et 14 % des hommes en Algérie, le surpoids, quant à lui, touche 52 % de la population selon une étude menée par le ministère de la Santé. Ces taux exagérément élevés laissent prévoir que les facteurs sur la prédominance du diabète, des maladies cardiovasculaires et des cancers du foie et du sein connaîtront une recrudescence dans les années à venir, rapporte le quotidien El Watan.

L’urgence de la sensibilisation contre le phénomène de l’obésité en Algérie

Dans le même sillage, le Pr Tebaibia a estimé qu’il est du devoir des autorités d’avertir et de secouer la population pour prévenir cette maladie qui ne cesse d’augmenter, pour cela il faut poursuivre une politique stricte qui consiste à mettre les moyens nécessaires pour approvisionner une alimentation saine et privilégier l’activité physique. 

Tebaibia préconise, dans ce, l’éducation les enfants sur l’alimentation saine et sur les bonnes habitudes pour se prémunir contre les maladies chroniques. « Sur le plan individuel, la prévention associe une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et surveiller les troubles déjà existants. », a-t-il ajouté, cité par la même source.

A la même occasion, le Pr Moussa Achir, chef de service de pédiatrie à l’EPH de Birtraria, a mis l’accent sur l’accroissement significatif de l’obésité et le surpoids, qui a tendance à se multiplier depuis ces dernières années et qui touche pas moins de 18 % chez les enfants en bas âge en Algérie. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes