France : Nouveau dérapage de Zemmour sur les Maghrébins

France – Dans un environnement propice aux débats de tout genre, Éric Zemmour n’a pas omis de redonner de l’écho au sujet de l’immigration en estimant que les Maghrébins dont les Algériens, Marocains et Tunisiens ont chassé les Français des banlieues.

Coup de tonnerre du jour. Celui-ci s’est passé à la salle des intellectuels sur le plateau de Christine Kelly. En donnant son avis sur le logement social en France, le polémiste français, Éric Zemmour ne s’est pas empêché de s’en prendre encore une fois aux Maghrébins dont des Algériens, Marocains et Tunisiens en les accusant d’avoir chassé les Français des banlieues.

En définitive, ce numéro de Face à l’info qui revient sur l’utopie immobilière a pris une tournure sombre pour traiter une dystopie. Et cela, en grande partie grâce à la figure de proue de l’émission, Éric Zemmour. Celui-ci, avant de décrire le monde utopique sombre dans lesquels vivaient des Français à cause des Maghrébins, s’est permis de revenir sur la déclaration de la ministre déléguée au logement en France, Emmanuelle Wargon en l’occurrence. 

En effet, le polémiste indique que Wargon qui s’est dit prête pour lutter contre la ghettoïsation en lançant le logement social ne veut pas atteindre l’idéal de la mixité sociale mais la mixité ethnique. Pour mieux illustrer les choses et expliquer davantage la différence entre les deux notions, Zemmour cite un exemple. 

Il s’agit de l’ancienne vidéo de l’ancien Premier ministre français Valls. Celui-ci avait demandé d’ajouter « quelques blancs, quelques whites…» dans une brocante de sa ville. Une déclaration polémique qui a fait grand bruit en France en 2009. Cela, pour dire que « casser les ghettos » devrait passer par la mixité ethnique. 

Les Maghrébins, dans le collimateur de Zemmour

Zemmour poursuit pour dire que cette mixité sociale composée de policiers, infirmiers et autres, vivaient dans des banlieues dans les années 1970. Cependant, ils ont préféré fuir. Le pourquoi qu’explique Zemmour est sombre. Le polémiste indique que cette catégorie de personnes qu’il juge « modeste » a été chassé par l’immigration maghrébine et africaine. 

À en croire les déclarations de chroniquer, les Maghrébins dont des Algériens, Marocains et Tunisiens vivaient dans leur propre ghetto. Un ghetto qui refuse d’accepter le modèle de la société française. Une raison pour laquelle ces personnes que veut faire revenir la ministre ne voudront jamais occuper ces lieux une nouvelle fois. Puisque, selon lui, cet endroit pour eux « c’est l’enfer ». 

Zemmour va encore plus loin dans sa déclaration. Il indique que les élites bourgeoises françaises n’accepteront jamais de mettre le pas sur ce qu’il appelle « des HLM ». Selon lui, cette catégorie de personnes veut obliger les classes populaires en France à vivre avec « des gens qui ne reconnaissent pas leur modèle ». 

Cela, en faisant référence aux Algériens, Marocains et Tunisiens. En définitive, le débat ne porte pas seulement sur l’ethnie mais aussi sur l’assimilation, une cause pour laquelle le polémiste Zemmour tient à coeur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes