21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
vendredi, 24 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéAlgérieZakât 2022 : le montant du Nissâb fixé par le ministère des...

Zakât 2022 : le montant du Nissâb fixé par le ministère des Affaires religieuses Waqfs

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs a fixé le montant du Nissâb, pour la Zakât de 2022. Dzair Daily vous apporte plus de détails à cet égard dans cette nouvelle édition du 1er août 2022. 

En coïncidence avec le début de l’an musulman 1444, le ministère des Affaires religieuses et des Waqfs a fixé le montant du Nissâb pour la Zakât de 2022. Et ce, via un communiqué rendu public ce lundi 1er aout 2022. Ainsi, si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à lire l’intégralité de cet article. En fait, le ministère susmentionné a estimé ledit montant sur l’argent et les offres commerciales.

À cet effet, la valeur du Nissâb, selon ce que rapporte le quotidien Echorouk, représente 816.000 dinars (81 millions de centimes et six (06) mille dinars). Équivalent de 20 dinars or, soit 85 grammes d’or. Par le biais du même communiqué, on notera que le prix du gramme d’or 18 carats est de 9.600 dinars.

- Publicité -

Et ce, d’après ce qui a été révélé par l’agence nationale pour la transformation et la distribution de l’or et des autres métaux précieux (AGENOR). Ainsi, vous l’aurez certainement compris, le Nissâb de la Zakat de l’année 2022 sera de 9.600 DA multiplié par 85, soit 816.000 dinars algériens. Ce qui représente 2,5 % du montant global des avoirs. Et qui devrait être destiné à la Zakât après une année complète écoulée.

Voici le montant du Nissâb pour la diaspora algérienne en France

La diaspora algérienne et les musulmans de France en général ont célébré le 30 juillet 2022, le premier jour de l’année hégirienne. De ce fait, la grande mosquée de Paris a fixé le seuil de la Zakât pour l’année 1444. Ainsi, le Nissâb a été estimé à hauteur de 4.496 euros, après l’évaluation du cours de l’euro.

Pour rappel, cette pratique constitue une aumône obligatoire à verser par chaque musulman croyant, annuellement. Et ce, dans le cas où la valeur de l’épargne du principal concerné est égale ou supérieure au montant fixé. Sinon, le musulman n’est pas obligé d’acquitter ledit montant. Dans le même sillage, on notera que la Zakât constitue l’un des cinq piliers de l’Islam, d’où vient son importance.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -