AccueilSociété et CultureSociétéCette wilaya d'Algérie revient à la charge et interdit le lait en...

Cette wilaya d’Algérie revient à la charge et interdit le lait en sachet dans les cafétérias, les restaurants et les hôtels

Algérie – Dans le but de résoudre les problèmes de disponibilité du lait en sachet, une wilaya interdit son utilisation dans les cafétérias, les restaurants et même au niveau des hôtels. Apprenez tout sur ce sujet dans la suite de ce passage du 30 octobre 2022.

À l’instar de nombreuses autres denrées alimentaires, le lait en sachet enregistre une pénurie aiguë au niveau de certaines wilayas du pays. C’est en effet le cas d’une région située à l’est de l’Algérie, Skikda en l’occurrence, qui vient d’ailleurs interdire tout usage du lait en sachet dans les cafétérias, les restaurants ou encore les hôtels.

Pour rappel, l’opération de distribution et de vente du lait pasteurisé conditionné en sacs par les distributeurs aux détaillants suit désormais un cadre bien déterminé à ce niveau. Les intérêts de la wilaya de Skikda ont en effet fixé ses horaires sur une période allant de six heures (06 h 00) à dix-huit heures (18 h 00).

Visiblement, les services de la susdite ville veulent à tout prix étouffer cette crise de lait de manière définitive. Cela, puisqu’ils viennent d’instaurer une nouvelle directive qui bannit toute utilisation du lait en sachet dans plusieurs enceintes. Soit, notamment les cafétérias, les restaurants ainsi que les hôtels.

Lait en sachet : tout savoir sur cette nouvelle mesure instaurée à Skikda

Dans le détail, c’est la Direction du commerce et de la promotion des exportations de la wilaya de Skikda qui a établi cette décision. Celle-ci intervient en fait en application des dispositions de la loi n°21-15 du 28 décembre 2021. Elle concerne la lutte contre la spéculation des produits de large consommation.

Par ailleurs, il sied de noter que cette décision a été mise en place compte tenu du fait que le lait pasteurisé conditionné en sachets est destiné exclusivement aux familles. Suivant cette instruction, toute personne concernée se voit donc dans l’obligation de justifier la source de la matière utilisée dans son magasin.

Les concernés doivent donc révéler s’il s’agit de lait de vache, de lait en poudre ou de lait en conserve. Ils sont en outre tenus de présenter la facture d’achat ou le bon de livraison. Cela, conformément aux données relatées par le quotidien arabophone El Khabar dans son édition d’aujourd’hui.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes