30.9 C
Alger
30.9 C
Alger
vendredi, 19 juillet 2024
- Publicité -
AccueilFootWest Ham : Benrahma raconte son enfance en Algérie (Oran)

West Ham : Benrahma raconte son enfance en Algérie (Oran)

Publié le

- Publicité -

Foot – L’international algérien et attaquant de West Ham, Saïd Benrahma, n’a pu contenir son émotion en évoquant son enfance en Algérie et son parcours footballistique assez atypique. 

En effet, à l’occasion d’un entretien pour la chaîne de son nouveau club, West Ham United, Saïd Benrahma s’est confié sur son enfance en Algérie et son parcours déjà très prometteur. Une nostalgie d’amour, de passion et de travail qui l’a beaucoup ému. Saïd Benrahma est un joueur talentueux qui a connu une enfance spéciale. Il n’a pas respecté la même voie que les autres joueurs.

Cela en se révélant tardivement. À cœur ouvert, l’international algérien s’est remémoré les douze (12) années vécues à Oran avec son défunt père. « J’étais très proche de mon père donc c’était difficile de le quitter à 12 ans pour rejoindre ma mère en France », se rappelle-t-il, les yeux légèrement humides. Au cours de ce même entretien, le joueur de 25 ans évoquera également ses débuts difficiles en France.

- Publicité -

« C’était dur, je ne parlais pas du tout français, il fallait que je l’apprenne vite pour éviter les moqueries », a confié l’attaquant avant de témoigner tout son amour et toute sa reconnaissance à sa mère pour avoir été présente pour lui. « Ma mère a fait en sorte que mon intégration soit beaucoup plus facile », s’est-il souvenu. 

Submergé par l’émotion, le Hammer a révélé que tous ces moments compliqués l’ont aidé à devenir plus fort mentalement et à affronter ses peurs. « Tout ça m’a forgé le mental », raconte-t-il avec tendresse, ces moments particuliers de son enfance. 

Benrahma : « Venir en Angleterre est la plus belle chose qui me soit arrivée »

Le numéro 9 de West Ham a des raisons d’avoir le sourire fendu jusqu’aux oreilles. Quelques mois seulement après son avènement à West Ham, l’attaquant a signé des débuts canons en Premier League 2020-2021. Mais atteindre un tel niveau n’était pas aussi facile que ça. 

- Publicité -

« Je voulais devenir footballeur, ça a toujours été mon rêve mais je n’avais pas les moyens », confie le jeune joueur. Avec son amour et sa passion pour le football, une force est née. Celle-ci, confie Benrahma, l’a poussé à y croire, à vouloir et à ne jamais se décourager. 

Lire aussi : Équipe d’Algérie : West Ham rachète le contrat de Benrahma

Après avoir enchaîné les allers-retours entre l’OGC Nice, le SCO d’Angers et le Gazélec d’Ajaccio, le Fennec a explosé en Championship, en 2018. Avec le Brentford, Benrahma est complètement sorti de sa coquille.

Avec 27 buts et 23 passes décisives en deux saisons, il impressionnait sous le maillot des Bees. Il s’est en effet révélé. « Venir en Angleterre et à Brentford est le meilleur choix de ma vie », s’est-il félicité.

Sujet connexe : « Benrahma deviendra le meilleur attaquant en Premier League », affirme Moyes

C’est donc avec beaucoup de fierté que le natif d’Oran a raconté son enfance, son lien au football et à l’équipe d’Algérie. « La fierté de jouer pour son pays est indescriptible ».

Et à Benrahma d’ajouter : « Le football en Algérie est une véritable passion », dit-il avant de conclure, les larmes aux yeux : « J’avais fait une promesse à mon père de réussir. Je sens qu’il est fier de moi là où il est, que son âme repose en paix ».

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -