Vols France Algérie : ce qui va changer après la levée du pass vaccinal

France –  Une fois le pass vaccinal levé par les autorités françaises, Paris Aéroport a annoncé ce qui va concrètement changer pour les passagers qui décolleront des aéroports de Paris vers l’Algérie. Plus de détails ce mardi 15 mars 2022.

En effet, Paris Aéroport a annoncé des changements suite à la levée du pass vaccinal, ces changements concernent les passagers faisant la liaison entre l’Algérie et la France. En particulier, ceux qui décollent des deux aéroports de Paris, Orly et Charles de Gaulle. C’est en tout cas ce que rapporte Voyager Dz.

C’est à partir du 14 mars que la plupart des restrictions liées au Covid-19 ont été supprimées. Notamment le port du masque et le pass vaccinal. C’est le gouvernement français qui a décidé de ces mesures. Cela intervient suite à la stabilisation de la situation sanitaire en France mais aussi dans le reste du monde.

Ainsi, le port du masque dans les endroits fermés n’est plus obligatoire. Sauf dans les établissements de santé et dans les transports en commun. Il en est de même pour le pass vaccinal. En effet, l’obligation de le présenter dans chaque structure a été levée. Mis à part dans les centres de soins, les Ehpad. Ainsi que les établissements qui accueillent les personnes en situation de handicap.

Ce qui va concrètement changer

Concernant les voyageurs au départ des aéroports de Paris, ils ne seront désormais plus obligés de porter le masque. Et ce, lorsqu’ils sont dans l’enceinte de l’aéroport. Il devront le porter seulement dans l’avion. Les voyageurs vaccinés qui se rendent en France, et qui ont déjà reçu 2 doses d’un vaccin approuvé par l’Union Européenne. Ces personnes n’auront pas besoin de présenter de test de dépistage négatif au Covid-19.

D’un autre côté, les voyageurs qui ne sont pas vaccinés et qui se rendent en France doivent impérativement présenter un test négatif. Pour finir, le gouvernement français à indiqué que les voyageurs non vaccinés, qui viennent en France des pays classés dans la liste Orange (comme c’est le cas pour l’Algérie) devront présenter un motif impérieux.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes