Vols d’Air Algérie, Air France, ASL Airlines..Les précisions du consulat français

Algérie – Le consulat français à Alger a apporté ce dimanche, 31 janvier, plus de précisions quant aux vols effectués par Air Algérie, Air France et ASL Airlines. 

Face à la recrudescence de la contamination au coronavirus, les gouvernements français et algérien ont décidé de resserrer leurs frontières permettant, toutefois, le rapatriement de quelques ressortissants. En vue de cela, le consulat général français à Alger a apporté aujourd’hui, 31 janvier, plus de visibilité et de précision au sujet des vols d’Air Algérie, Air France et ASL Airlines. 

En effet, à compter de ce jour, toute entrée en France et toute sortie du territoire français, à destination, ou en provenance d’un pays extérieur à l’UE est formellement interdite. La France n’autorise donc plus les voyages dits non-essentiels. Une mesure radicale pour lutter contre la propagation de la Covid-19 et ses variants. Cela s’appliquera à partir de ce dimanche à minuit.

Ainsi, les voyages vers ou en provenance d’un pays hors Schengen sont strictement contre-indiqués, jusqu’à nouvel ordre. Sauf motif impérieux, souligne en effet le consulat général de France à Alger. 

Quels sont les conditions pour les déplacements en provenance et en direction de la France?   

Les voyages à bord d’Air Algérie, Air France ou encore ASL Airlines seront dorénavant conditionnés. Les personnes devant se rendre en France doivent justifier leurs déplacements par un motif impérieux. Le média spécialisé Voyager Dz rapporte l’information. 

Ces motifs impérieux peuvent être d’ordre personnel ou familial, de santé relevant de l’urgence ou professionnel ne pouvant être différé. C’est en effet ce que souligne un communiqué du ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères. Les passagers doivent remplir une attestation sur l’honneur de déplacement. Cette dernière est à présenter au moment de l’embarquement, accompagnée des justificatifs appropriés. 

En sus, le même communiqué précise que tout voyageur en provenance et à destination d’un pays de l’UE doit impérativement présenter un test PCR négatif datant d’au moins 72 heures avant le départ. À l’exception des travailleurs frontaliers. Les voyageurs se verront imposer un deuxiéme test une fois arrivés en France. Ils devront également rester à l’isolement pendant une semaine (07 jours), lit-on enfin dans le document.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes