AccueilÉconomieAutomobileVoitures : un propriétaire algérien de showroom s’exprime sur l’avenir des prix...

Voitures : un propriétaire algérien de showroom s’exprime sur l’avenir des prix sur le marché

Automobile – Un concessionnaire algérien, propriétaire d’un showroom, donne des précisions quant à l’avenir des prix des voitures sur le marché en Algérie. Dzair Daily vous livre tous les détails, dans la suite de cette nouvelle édition du 24 octobre 2022.  

Vous n’êtes pas sans savoir que le président de la République Abdelmadjid Tebboune a présidé hier, dimanche 23 octobre, un Conseil des ministres. Lors duquel il a évoqué le dossier de l’importation de l’automobile en Algérie. De ce fait, un concessionnaire algérien, s’est alors exprimé au sujet des prix des voitures sur le marché en Algérie. 

Dans le cadre de reprise de l’import de l’engin à quatre roues, Tebboune s’est manifesté lors de la susdite réunion ministérielle. Il a ordonné, à cet égard, la publication du nouveau cahier des charges relatif à l’activité automobile. Et ce, dans les plus brefs délais, a-t-il souligné. Dans une déclaration à la chaîne de télévision Dz News TV, un concessionnaire algérien fait d’impressionnantes révélations.

Ce dernier s’est exprimé ouvertement au sujet de l’avenir des prix des voitures sur le marché. Il fait savoir que la relance du secteur et la chute des prix des voitures n’est pas chose à craindre. Au contraire, ce commerçant se montre ravi d’entendre une bonne nouvelle, devenue arlésienne. « Je n’ai pas peur. Pourquoi aurais-je peur ? », a-t-il déclaré. 

« Le plus important est qu’il y a des voitures qui entrent dans le territoire national. Ça sera une chance pour nous de multiplier nos bénéfices ». Il ajoute ainsi : « Je suis toujours gagnant ! Ce que je perds en une journée, je le récupère en 10 ans ». En ce qui est de la reprise de l’usine FIAT et l’importation des véhicules de moins de trois ans, l’intervenant donne d’importantes informations.

FIAT et les voitures de moins de 3 ans risquent de renverser le marché automobile 

Il convient de rappeler que le Président Abdelmadjid Tebboune a donné le feu vert lors de la réunion du Conseil des ministres d’ouvrir la voie aux citoyens pour importer des voitures de moins de trois (3) ans. Cela avec leurs propres moyens et uniquement pour un usage personnel.

Il a notamment ordonné de permettre aux constructeurs étrangers d’importer des voitures pour les vendre en Algérie. Dans ce sillage, le concessionnaire en question affirme que la reprise de l’usine FIAT, à elle seule, « n’aura aucun impact sur le marché ». Notant que chaque personne physique ne peut acquérir une voiture neuve que tous les 5 ans. 

« Tu peux ainsi divorcer avec ta femme et non pas avec ta voiture », une drôle de vanne qu’il avait faite à ce sujet. Il en est de même pour les voitures d’occasions de moins de trois ans. Ce commerçant affirme que pour maintenir l’équilibre de marché automobile en Algérie, il faudrait donner accès aux autres marques. À savoir, Seat, Mercedes – Benz, Volkswagen ou encore Audi, a-t-il souligné.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes