AccueilÉconomieAutomobileVoitures moins 3 ans : quelles modalités d’importation ?

Voitures moins 3 ans : quelles modalités d’importation ?

Automobile – Le gouvernement algérien a autorisé aux citoyens d’importer des voitures de moins de trois (3) ans d’âge, mais quelles sont les modalités d’importation ? On vous en dit plus à cet égard, ce mardi 29 novembre 2022.

En effet, après plusieurs années de suspension, le gouvernement a autorisé l’import des véhicules d’occasion vers le territoire national. Une décision tant attendue, qui réjouit les citoyens désirant se procurer une automobile. Mais, quelles sont les modalités d’importation des voitures de moins de trois (3) ans d’âge ? C’est la question que se posent de nombreux Algériens. Et ce, depuis l’annonce de la reprise faite par le président de la République.

Effectivement, les citoyens Dz se posent moult questions depuis l’instruction de Abdelmadjid Tebboune liée à l’import des véhicules de seconde main. Notamment sur les modalités d’importation. Ainsi, le ministre des Finances, Brahim Djamel Kessal s’est manifesté et a apporté des éclaircissements sur cette mesure. 

Importation des voitures de moins de 3 ans : les précisions de Brahim Djamel Kessal

Le premier responsable du secteur des finances a indiqué l’installation d’une commission interministérielle. Celle-ci sera chargée de compléter les procédures réglementaires liées à l’importation des voitures de moins de trois (3) ans. Il s’agit, en effet, de ce que rapporte le quotidien arabophone Echorouk dans son édition de ce lundi.

Par ailleurs, le chef de la tutelle sus-indiquée a fait savoir que ces procédures prendront en ligne de compte la situation de l’économie nationale. Mais, aussi le pouvoir d’achat du citoyen algérien. C’est ce qu’a affirmé le responsable dans le rapport de la commission des affaires économiques et financières du Conseil de la nation.

Dans le même sillage, le ministre a souligné que le retour de l’importation a été prévu dans le PLF 2020. Toutefois, vu les lacunes qu’a comportées le document, des modifications ont été apportées concernant cette mesure, dans le Projet de loi de finances pour l’année 2023. Celui-ci a déjà atterri sur la table de l’Assemblée populaire nationale, a poursuivi Brahim Djamel Kessal. C’est toujours de dont nous informe la source médiatique susmentionnée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes