24.9 C
Alger
24.9 C
Alger
vendredi, 17 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileVoiture en Algérie : le ministre de l’Industrie promet une forte industrie...

Voiture en Algérie : le ministre de l’Industrie promet une forte industrie automobile prochainement

Publié le

- Publicité -

Automobile – Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, s’est prononcé au sujet de la construction de voiture en Algérie. Dzair Daily relate pour vous ses propos dans la suite de cette édition du 14 juillet 2022. 

La filière de montage de voiture et l’industrie automobile en Algérie connaîtront un dénouement prochainement. C’est ce qu’a affirmé le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, en marge d’une séance plénière au Conseil de la Nation (Sénat). Cette dernière a été consacrée au vote avec débats restreints sur le texte de la loi sur l’investissement. 

Intervenue sur la chaîne de télévision El Bilad TV, le responsable a indiqué que l’Algérie dispose de toutes les capacités nécessaires. Cela, afin de créer une industrie automobile locale. À ce propos, le ministre a expliqué que cette nouvelle loi permettra pratiquement la promotion des investissements dans diverses filières industrielles. 

- Publicité -

Dans ce contexte, Zeghdar a attiré l’attention sur le secteur de l’automobile. Dans lequel l’Algérie dispose de toutes les capacités nécessaires, a indiqué le même locuteur. À cet égard, le ministre de l’Industrie a souligné que « L’Algérie développera inévitablement une industrie automobile locale ».  

Algérie : vers une nouvelle industrie automobile 

Par ailleurs, dans l’optique de relancer l’industrie automobile, le département d’Ahmed Zeghdar veut éviter le scénario du gonflage des roues. Ce dernier n’a arrangé personne en raison de la rareté des véhicules et de la flambée sans précédent des prix des voitures. Le ministère de l’Industrie opte plutôt pour la construction avec les grandes marques mondiales. 

- Publicité -

À ce propos, il tente d’attirer les constructeurs des grandes marques automobiles dans le marché algérien. Ainsi, tous types de véhicules seraient produits directement en Algérie avec les marques mondiales. Cette démarche est une manière de garantir une disponibilité des voitures dans le marché national à des prix abordables. En ce qui concerne le processus d’importation, le cahier des charges est toujours à l’étude. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -