Voici le prix de la Omra pour les Algériens

Algérie – Dans son édition de ce mercredi 6 avril, Dzair Daily vous dévoile le prix appliqué pour les Algériens pour cette nouvelle saison de Omra 2022.

Après la reprise officielle de la Omra en cette saison 2022, les agences de voyage ont dévoilé les prix imposés pour les Algériens qui veulent se rendre aux liens saints pour pratiquer les rituels du petit pèlerinage durant ce mois sacré de Ramadan. En effet, le premier vol à destination de la Mecque s’est déjà déroulé, ce dimanche 3 avril.

Au fait, les tarifs de la Omra ont été fixés à plus de 25 millions de centimes (250.000 DZD). Malgré ce coût élevé par rapport aux prix de l’avant crise sanitaire, les Algériens se précipitent pour réserver leurs places pour se rendre à la Mecque. Et ce, auprès des agences de voyages et de tourisme agréées pour organiser les activités de la Omra.

Dans le détail, les agences susmentionnées ont reçu plus de neuf cents (900) demandeurs dans une très courte durée, à savoir en 48 heures seulement. En plus, les représentants de ces entreprises affirment recevoir plus de trois cent (300) demandes d’Algériens quotidiennement. Le quotidien Echorouk relate l’information.

De même, les bureaux de ces organismes accueillent plusieurs personnes. Ils ne sont autre que ceux qui veulent des réservations pendant les derniers jours du Ramadan 2022. Et ce, malgré le prix très élevé par rapport à celui des premiers jours de ce mois béni. Effectivement, les tarifs devraient atteindre les 40 millions de centimes (400.000 DZD) durant cette même période.

Les Algériens s’impatientent à visiter les saintes mosquées

Selon la même source, les propriétaires des agences de voyage et de tourisme ont corrélé cette forte demande des pèlerins algériens à leur impatience à visiter les lieux saints. Sachant qu’ils étaient privés de se rendre à la Mecque. Cela, pour une durée de plus de deux années consécutives à cause de la crise sanitaire.

Par ailleurs, l’histoire du transfert de l’argent a suscité le mécontentement des agences. Celles-ci ont même demandé des éclaircissements auprès des services concernés. En effet, les pèlerins qui vont accomplir les rites de la Omra doivent payer en devise certaines prestations comme l’hébergement et le transport. Pour cela, les agences de voyage devront s’occuper des transactions monétaires si l’Algérien ne possède pas de compte devise.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.