Voici pourquoi la France a réduit la délivrance des visas pour les Algériens

France – Dans une interview exclusive, le député de la 9e circonscription des Français de l’étranger explique les raisons de la politique restrictive de délivrance de visas aux Algériens adoptée par la France.  

En effet, M’jid El Guerrab, député du groupe parlementaire, Agir ensemble, a accordé un entretien au quotidien arabophone Echorouk, qui a été rapporté dans son édition du 21 février 2021. Le parlementaire a alors livré toutes les raisons pour lesquelles la France a restreint le quota de délivrance de visas aux Algériens. 

Selon El Guerrab, il est indéniable que la restriction à l’octroi de visas relève d’une stratégie politique. C’est, selon lui, le seul moyen pour la France de coopérer de façon bilatérale en matière de migration clandestine avec l’Afrique. « La réduction du nombre des visas délivrés aux Africains est mise en place pour mieux encadrer la pression migratoire », souligne l’ancien député LREM. 

L’intervenant a alors expliqué que cette politique restrictive se perpétue depuis trois (03) ans. « Depuis trois ans, l’octroi de visas s’exécute en échange de la délivrance de licences consulaires pour expulser les harragas ». C’est effectivement ce qu’a affirmé le député du groupe Agir ensemble. Il a souligné, dans ce sens, que l’Algérie est le premier pays concerné. 

| Lire aussi : Visa France pour Algériens : Un sénateur français exige des explications

À cet égard, El Guerrab estime que la forte baisse des visas que son pays accorde aux Algériens se limite uniquement à l’Hexagone. « L’octroi restrictif ne comprend pas l’espace Schengen », rappelle-t-il. Et au député de réitérer : « Cette nouvelle politique ne concerne pas non plus les visas Long Séjour (VLT-TS) ». 

À vrai dire, la France a adopté cette mesure bien avant que la crise sanitaire ne se propage. « J’ai le sentiment que la France a centré sa mission sur l’Algérie ci-devant, pour renforcer sa politique de lutte contre l’immigration irrégulière ».

| Sujet connexe : France : Délivrer un visa pour Algériens en 48 heures.. Un député propose 

De ce point de vue, l’ancien élu LREM considère cette modalité d’octroi de visas comme un irritant dans la relation qu’entretient la France avec notre pays. « La relation franco-algérienne ne peut pas se réduire aux resserrements des politiques d’immigration ». 

Selon lui, le taux de refus de visas pour les demandeurs en Algérie va à l’encontre des engagements que son président a pris. À noter que le taux de refus de visas a atteint la moyenne de 16,3 % au niveau mondial. Tandis que pour les postulants algériens, il est estimé à 45 %. 

| Vous aimerez lire : Algérie : Voici la date de reprise de délivrance des visas vers l’Italie

Il convient de rappeler par ailleurs que, depuis mars 2020, des étudiants et des Français mariés à des étrangers se heurtent à des difficultés pesantes. Les partenaires étrangers se voient refuser la délivrance d’un visa d’entrée en France. Ils ne peuvent donc rejoindre leurs conjoints. Une situation qui, selon M’jid El Guerrab, n’est pas à la hauteur des bonnes relations diplomatiques entre l’Algérie et la France.    

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes