Voici comment l’Algérie veut devenir leader en Afrique en énergie

Algérie – Le ministre de l’énergie, Abdelmadjid Attar, a déclaré que l’Algérie compte retrouver son rôle de leader en Afrique en renforçant sa présence dans le marché africain.

En effet, lors de la réunion de l’organisation africaine des pays producteurs de pétrole, le ministre de l’énergie; Abdelmadjid Attar, a déclaré que l’Algérie compte retrouver son rôle de leader en Afrique. En indiquant que l’Algérie a bien l’intention de renforcer sa présence sur les marchés africains ainsi que la coopération et la solidarité africaine, selon notre source le site arabophone Elbilad.

Notamment, le ministre lors de cette rencontre a indiqué que l’Algérie cherche à rassembler toutes les institutions nationales pétrolières et électriques des pays membres; pour une meilleure coordination. Ainsi, il ajoute, que nous devons renforcer les études dans le domaine de l’énergie; au profit des États membres, toujours d’après la même source.

En sus, Abdelmadjid Attar, a révélé que le sommet des chefs d’États membres qui se tiendra en 2021 à Brazzaville; tentera de rassembler les institutions pétrolières nationales et d’activer les études énergétiques au profit de l’Afrique, selon notre source le site Elbilad.

Les objectifs de cette importante réunion de l’organisation des pays producteurs de pétrole 

Il est à noter que la réunion qui s’est tenue ce jeudi 19 novembre en conférence à distance; suite aux difficiles circonstances par lesquelles nous passons, a été présidée par le Niger. En outre, cette rencontre a eu pour ultime objet la situation économique des pays africains; plus précisément les pays producteurs de pétrole qui ont été lourdement impactés par la crise du Covid-19. 

En effet, l’organisation africaine a eu pour but de mettre en coordination le savoir faire de l’ensemble des pays membres; pour faire face à cette crise économique. Ces pays qui vont participer à cette initiative; sont l’Algérie, l’Angola, le Bénin, le Cameroun, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, le Niger, le Nigéria, le Tchad, la République Démocratique du Congo, l’Egypte, la Guinée Équatoriale, la Libye, l’Afrique du Sud, et 03 pays observateurs à savoir le Soudan, le Ghana et la Mauritanie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes