Visite du patron de la CAF, Motsepe, en Algérie : la FAF pourrait négocier l’accueil de la CAN 2025

Foot – À la lumière de la visite du président de la CAF, Patrice Motsepe, en Algérie, une potentielle candidature de la FAF pour abriter la CAN 2025 revient sur le devant de la scène. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cette édition du 17 juillet 2022. 

En effet, le dirigeant sud-africain a entamé, hier, une visite de travail dans notre pays. Une première pour lui, depuis son élection en mars 2021. Une tournée durant laquelle il fera le point sur l’état d’avancée des infrastructures en vue du CHAN 2023. Ce séjour en Algérie permettra notamment à Patrice Motsepe de rencontrer le nouvel élu à la tête de la FAF à l’effet de discuter au sujet du déroulement de la CAN 2025. 

Une question a refait surface au cours de cette visite de l’homme fort de l’instance faîtière du ballon rond africain en Algérie. Il s’agit d’une potentielle organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN ) 2025. Initialement prévue en Guinée, cette 35e édition édition de la grand-messe du football en Afrique n’échappe en effet pas au risque de report ou de délocalisation. 

Effectivement, plusieurs médias font état d’un grand retard dans l’achèvement des stades qui abriteront la CAN 2025. Ainsi, des doutes émergent quant à la capacité de ce pays d’Afrique de l’Ouest à accueillir cette compétition de grande envergure. Pour rappel, l’édition 2023 programmée en Côte d’Ivoire a été également décalée de quelques mois pour des raisons météorologiques. 

CAN 2025 : l’Algérie tenterait de récupérer la compétition 

À en croire le média spécialisé DZ Foot, la Guinée, pays hôte de la CAN 2025, pourrait laisser sa place à l’Algérie. Selon cette même source médiatique, la FAF ambitionnerait de profiter de l’arrivée du président de la CAF en Algérie pour déposer sa candidature. Cela afin d’organiser la 35e édition de la plus grande compétition footballistique au niveau africain.

Pour mémoire, l’Algérie a abrité une seule Coupe d’Afrique des nations (CAN). C’était en 1990. Toutefois, si elle récupère cette 35e édition, elle sera certainement différente. Car notre pays dispose, aujourd’hui, d’un grand nombre d’infrastructures sportives qui pourraient servir à organiser ce tournoi footballistique.  

Effectivement, si le nouveau stade d’Oran est déjà prêt, ceux de Baraki, Douera ou encore celui de Tizi Ouzou connaissent actuellement de sérieuses avancées dans les travaux. De nombreux autres stades sont en phase de réhabilitation afin de répondre aux normes exigées par la FIFA. On mentionne, à cet égard, ceux du 5-Juillet-1962, à Alger, de Constantine et enfin d’Annaba.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes