AccueilGuide VoyagesVisas pour la France aux Algériens : Macron affiche une position ferme

Visas pour la France aux Algériens : Macron affiche une position ferme

France – Le président de la République française, Emmanuel Macron, se maintient sur sa position de fermeté envers la politique des visas adjugés aux citoyens algériens. L’équipe Dzair Daily s’engage à tout vous expliquer, ce lundi 21 novembre 2022.

Comme vous le savez, en septembre 2021, Emmanuel Macron avait décidé de baisser le nombre de visas accordés aux étrangers, notamment aux Algériens, demandeurs d’un visa Schengen pour la France. Désormais, cette politique commence à porter ses fruits, chose qui maintient le chef d’État français sur une position de fermeté envers celle-ci.  

Effectivement, Paris n’a pas réexaminé le dossier concernant la politique migratoire. Celle réduisant de 50 % le nombre de visas attribués aux citoyens algériens, marocains. Et d’un taux de 30 % pour ceux accordés aux Tunisiens. Une décision assez ferme qui a déclenché une avalanche d’indignations chez les habitants de Rabat.

Eu égard à cette tension que suscite le Maroc, Emmanuel Macron aurait, en fait, pris position sur la question du visa. Ce dernier défend, en effet, la politique de durcissement envers les visas. Selon lui, l’exécutif, tentant d’imposer un refus de visas aux maghrébins, relève d’une efficacité incontestable. 

Emmanuel Macron : que dit-il à propos de la politique migratoire ?

Il convient de rappeler qu’en 2019, Emmanuel Macron a signifié aux dirigeants maghrébins, y compris ceux d’Algérie, que Paris s’apprêtait à mettre en œuvre une politique migratoire stricte et ferme. Une politique que la France a appliquée en 2020. L’information vient, en l’occurrence, du média francophone 20 minutes. 

Le susdit président a, par ailleurs, déclaré en marge du Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie en Tunisie, que la fermeté avec l’Algérie et le Maroc a payé. Et ce, à propos de la réduction des visas accordés aux pays susmentionnés. Ceux-là sont jugés peu coopératifs dans la réadmission de leurs ressortissants expulsés de France.

Macron souligne à cet effet : « Ce coup de chauffe des derniers mois a eu de l’effet ». Tout en ajoutant que l’on constate plus de facilité pour le retour des migrants expulsés, depuis ce durcissement. Cela, selon ce que relate la même source.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes