Visas pour Algériens : la France va mettre de nouvelles restrictions ?

France – Dans le but d’accélérer l’expulsion des ressortissants algériens en situation irrégulière sur son sol, Paris s’apprête-t-elle à appliquer de nouvelles restrictions en termes de délivrance de visas pour les voyageurs algériens ?

À bord d’un navire, plusieurs jeunes du Maghreb traversent la Méditerranée pour rejoindre l’eldorado européen. Pour les renvoyer dans leur pays d’origine, la France qui a connu plusieurs vagues d’immigration au fil de ces derniers mois, envisage-t-elle de serrer la vis sur les restrictions de délivrance de voyages en utilisant les visas comme moyen de pression sur les responsables algériens, tunisiens et marocains ?

C’est, en effet, ce qu’a indiqué la station de radio française Europe 1 dans un article paru ce mercredi 09 juin 2021. Selon ses informations, le président français Emmanuel Macron devrait se réunir avec plusieurs partis, aujourd’hui, autour d’une table ronde pour étudier la question migratoire. 

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin devrait participer à la réunion en question. Il sied de rappeler qu’il s’est rendu déjà en Algérie pour négocier l’expulsion de plusieurs personnes en situation irrégulière.

Le ministre des Affaires étrangères y fera part aussi. Rappelons que Jean-Yves Le Drian a balayé d’un revers de la main les demandes de quelques personnalités politiques de l’extrême droite qui ont appelé à un moratoire sur l’immigration. Il s’est dit, tout de même, favorable au renvoi des individus en situation irrégulière.

L’expulsion hors de France : restreindre la délivrance de visas pour inciter l’Algérie à coopérer ? 

La même source estime que les trois (03) pays du Maghreb ne délivrent que 50 % de laissez-passer consulaires. À noter que la délivrance de ceux-ci ne se fait pas d’une manière automatique.

Le pays d’origine du migrant devrait tout d’abord reconnaitre et accepter de reprendre son ressortissant. La reconnaissance de cet individu s’établit par l’émission de ce document consulaire. Au moment de sa délivrance, la France pourrait expulser l’étranger hors de son territoire. 

Sauf que, selon le média francophone, les pays maghrébins ne délivrent pas assez de LPC. Pour les inciter à reprendre leurs ressortissants, Paris pourrait, si l’on se fie à la même source, réduire le quota de visas accordé à leurs ressortissants. Le même média n’a, cependant, pas donné plus de détails sur le sujet. 

On saura certainement plus après ladite réunion qui s’est tenue après cet après-midi. Selon les informations de la même source, la question des mineurs non-accompagnés devrait également s’inviter sur la table. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

error: Contenu protégé