AccueilGuide VoyagesVisa Schengen : exemption de deux pays arabes

Visa Schengen : exemption de deux pays arabes

Voyage – Deux pays arabes viennent de bénéficier de l’exemption du visa Schengen pour entrer en Europe. Dzair Daily vous livre tous les détails à ce sujet dans la suite de son article du 2 décembre 2022.

En effet, la Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) du Parlement européen vient d’annoncer que deux pays arabes sont désormais exemptés du Visa Schengen. Les citoyens de ces États pourront donc voyager en Europe en toute liberté. Cela sans nécessairement avoir besoin de demander un laissez-passer.

Les deux pays bénéficiant de cette exemption sont le Qatar et le Koweït. Le susdit comité a adopté la décision en question après un vote qui a regroupé 42 voix favorables contre 16 votes défavorables. Cette information a été rapportée par le quotidien généraliste arabophone Ennahar.

Il faut savoir que pour le cas du Koweït, la LIBE a accepté d’exempter les citoyens koweïtiens du Visa Schengen contre une condition. Cette dernière se résume à la suspension de l’application de la peine de mort dans le pays. Du côté des autres nations arabes, notamment celles du Maghreb, les laissez-passer accordés vers l’Europe ont été quasiment réduits de moitié.

Et pendant ce temps-là… La France continue de durcir les conditions d’accès au visa à l’égard du Maghreb ! 

Il sied de rappeler que le président français, Emmanuel Macron, a ordonné, en septembre 2021, de réduire le nombre de visas accordés aux maghrébins. Cette réduction est de l’ordre de 50% pour les Algériens et les Marocains. Elle est de 30% pour les Tunisiens.

Une mesure drastique qui a provoqué une vague d’indignation chez les principaux concernés. Cependant, le gouvernement français continue de mettre en exergue les conséquences « positives » de la réduction du nombre de visas. Ceux accordés aux Maghrébins. La France préfère ainsi ne pas réexaminer le dossier de la politique migratoire. Emmanuel Macron s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet.

Il a affiché une position ferme et ne compte pas lâcher du lest. La décision de réduire le nombre de visas à l’égard du Maghreb fait suite aux refus de l’Algérie, la Tunisie et le Maroc d’accueillir leurs ressortissants expulsés de France. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes