12.9 C
Alger
12.9 C
Alger
dimanche, 14 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesVisa Schengen pour études : voici tout ce que les Algériens doivent...

Visa Schengen pour études : voici tout ce que les Algériens doivent savoir

Publié le

- Publicité -

Visa – Plusieurs citoyens algériens souhaitent demander un visa Schengen pour poursuivre leurs études à l’étranger. L’équipe de Dzair Daily rapporte pour vous tout ce que vous devez savoir à ce propos dans cette nouvelle édition du samedi 28 janvier 2023. 

En effet, la plupart des Algériens désirent se procurer un visa Schengen pour entamer des études à l’étranger. En revanche, la délivrance de celle-ci est parfois difficile. Pour cela, ces derniers doivent suivre un certain nombre de démarches pour éviter d’éventuels refus. Il s’agit en tout cas de ce que rapporte le journal Djalia Dz dans son nouveau numéro.   

Il convient de noter que les citoyens algériens souhaitant poursuivre leurs études à l’étranger doivent d’abord demander un visa long séjour mention étudiant. Ce dernier est valable de quatre (4) mois à une année. Selon les précisions de la susdite source, après un an, les étudiants peuvent demander une carte de séjour temporaire étudiant valable une année. 

- Publicité -

Ou bien une carte de séjour pluriannuelle valable de deux (2) à quatre (4) ans. Notons par ailleurs que plusieurs demandeurs reçoivent des refus au niveau des consulats ou ambassades. Soit, la plupart des refus pour motif 10. Retrouvez tous les détails liés à ce point dans les prochains paragraphes de la deuxième partie de cet article. 

Visa Schengen refusé : voici plus de détails

Comme nous l’avons cité plus haut, la plupart des refus de visa sont dus au motif 10. Celui-ci signifie que le demandeur n’a pas justifié son admission au sein d’un établissement d’enseignement supérieur. Dans ce cas, les autorités concernées jugent que le motif de demande de visa de cet étudiant est obscur et pas clair. 

Autrement dit, il y a un manque de justificatifs concernant la demande de visa des candidats. Selon la même source, pour éviter ce refus de motif 10, les principaux concernés doivent obligatoirement fournir un justificatif d’inscription au niveau d’un organisme éducatif reconnu. En plus de vérifier que l’établissement en question est un établissement habilité. 

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -