Visa Schengen pour Algériens : Vers un test Coronavirus négatif obligatoire ?

Algérie/Europe – Après que les États membres de l’espace Schengen ont commencé à revenir progressivement à la normale; les demandeurs du visa Schengen; à l’instar des Algériens, pourraient avoir à présenter un test Coronavirus COVID-19 négatif.

Le dossier de demande de visa Schengen ne serait ainsi recevable qu’en incluant cette nouvelle pièce.  « Les experts de la santé nous ont conseillé d’apprendre à vivre avec le virus pour le vaincre », a indiqué au site spécialisé Schengen Visa Info une source de l’intérieur même de l’Union européenne.

Les mêmes propos recueillis par le média en ligne ont précisé qu’il est inconcevable de voir; « comment l’UE pourrait rouvrir à des ressortissants de pays tiers (dont l’Algérie) sans exiger des résultats de test négatifs, aussi longtemps que le virus vivra parmi nous ». Il s’agit donc d’une mesure indispensable et prise au sérieux.

« Nous ne pensions pas que les États membres imposeraient une obligation de quarantaine ou de test aux ressortissants du reste de l’UE » a confié l’interlocuteur de Schengen Visa Info. « Cependant, si une telle exigence est imposée aux ressortissants de l’UE, elle peut en effet rester en vigueur pour les ressortissants de pays tiers pendant un certain temps ».

Coronavirus et visa Schengen : C’est soit la quarantaine soit le teste, ou même les deux à la fois

L’Autriche a procédé de sa propre initiative. Son ministre de l’Intérieur a déclaré que « les ressortissants de pays tiers arrivant de l’espace Schengen ne peuvent être autorisés à entrer en Autriche par voie aérienne que s’ils présentent un certificat sanitaire confirmant que le test biologique moléculaire pour le SRAS-CoV-2 est négatif et qu’il n’a pas plus de quatre jours ».

Si le test fait défaut; ces personnes doivent être hébergées dans un logement approprié pendant 14 jours. Elles ne sont pas autorisées à quitter les lieux pendant cette période, sauf s’il y a lieu d’un départ immédiat.

Il est utile de souligner dans le même contexte que la plupart des pays comme la République Tchèque; ont imposé une quarantaine de 14 jours; ou un test Coronavirus COVID-19; ou bien les deux; tandis que d’autres, à l’image de la Grèce, ne requièrent ni test ni quarantaine.

Pour mémoire, les 27 ministres du tourisme des États membres de l’UE ont discuté en avril; de l’éventualité de création d’un certificat de sécurité nommé « passeport COVID-19 »; rappelle le média en ligne. Le document contiendrait des informations relatives à l’état de santé du propriétaire et lui permettrait de voyager vers l’UE et les États Schengen. Depuis lors, on ignore si un tel document sera bientôt créé ou non. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes