19.9 C
Alger
19.9 C
Alger
mercredi, 17 avril 2024
- Publicité -
AccueilGuide VoyagesVisa Schengen pour Algériens : Vers le durcissement des procédures

Visa Schengen pour Algériens : Vers le durcissement des procédures

Publié le

- Publicité -

Algérie – Tout porte à croire que l’Europe va hausser le ton face à l’Algérie notamment sur la délivrance des Visa Schengen pour les algériens.

Selon le site d’informations Algérie-Eco, les demandeurs de visa algériens risquent de subir les conséquences du “manque de coopération” des autorités algériennes avec les États européens; notamment sur le volet relatif au rapatriement des ressortissants algériens en situation irrégulière sur le sol européen.

Ainsi, l’introduction du “nouveau code de visa” qui entrera en vigueur à partir de février 2020 n’est pas anodine. En effet, les demandeurs algériens risquent d’être confrontés à des mesures plus strictes; à savoir des délais de traitement longs et des frais de dossier élevés.

- Publicité -

De l’autre côté, les pays européens membres de l’espace Schengen qui estiment que l’Algérie ne coopère pas assez en matière de réadmission des clandestins algériens; n’hésiteront pas à durcir le ton en rappelant à l’ordre les autorités algériennes sur la situation de leurs ressortissants.

L’Algérie, le pays “le moins coopératif”

Il est utile de souligner que l’Algérie est considérée comme l’un des pays les moins coopératifs avec les États européens sur le volet du rapatriement des sans papiers. Aux côtés de l’Algérie; le Maroc, la Tunisie ou encore le Mali sont également considérés comme des pays peu collaboratifs avec les autorités françaises; notamment en terme de procédures de réadmission de leurs ressortissants.

Le Sénat français avait d’ailleurs pointé du doigt les autorités algériennes en 2018; en annonçant que les ressortissants algériens en situation irrégulière présents sur le sol français; représentaient la 2éme nationalité la plus importante en termes d’individus vivant en situation irrégulière. Le chiffre avancé par le rapport du Sénat s’élevait à plus de 10.000 personnes.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -