AccueilGuide VoyagesVisa pour l'Italie : un nouveau centre ouvre ses portes en Algérie

Visa pour l’Italie : un nouveau centre ouvre ses portes en Algérie

Voyage –  Un nouveau centre de réception de demandes de Visa pour l’Italie vient d’ouvrir ses portes en Algérie. Dzair daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de cet article du 8 décembre 2022.

Dans le cadre du renforcement des relations entre l’Algérie et l’Italie, un nouveau centre de demande de visa a été inauguré à Annaba. Il s’agit là du cinquième centre italien en Algérie. L’ambassadeur d’Italie en Algérie, Giovanni Puglies, s’est chargé de son inauguration. Il s’agit de ce que rapporte le site d’information francophone L’Expression.

Dans le détail, ce nouveau centre (VFS Global) a été implanté au niveau de la zone côtière de Rizzi Amor. Il se chargera de recevoir les demandes de visa des Algériens. Il faut rappeler qu’auparavant, c’était l’ambassade d’Italie qui s’occupait d’effectuer ces tâches. Mais la demande croissante a laissé place à la sous-traitance.

Par ailleurs, l’ouverture de ce nouveau centre ne fait que renforcer les liens entre les deux pays amis. Ces derniers qui, pour rappel, œuvrent à intensifier leur coopération économique, commerciale et culturelle. C’est dans ce sillage que l’ambassadeur italien a effectué une visite à l’université Badji Mokhtar de Annaba. Où il a été reçu par le recteur et s’est rendu au département de langue italienne. 

Algérie – Italie : les liens se resserrent et les collaborations se multiplient

L’université de Annaba est la troisième du pays à disposer d’un département de langue italienne. Après Alger et Blida. L’ambassadeur a offert au département une collection de livres de didactiques et de littérature italienne. En outre, il a annoncé l’ouverture prochaine d’un espace Italie au sein de la faculté. Celui-ci dont le but est de promouvoir les échanges culturels entre les deux pays.

Par ailleurs, le diplomate italien a visité la faculté d’architecture de la même université. Il a dans ce sillage exprimé son souhait de voir la collaboration entre l’université Badji Mokhtar élargie à d’autres domaines, notamment celui de la recherche scientifique.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes