AccueilGuide VoyagesVisa pour Algériens : des arnaqueurs mis sous les verrous

Visa pour Algériens : des arnaqueurs mis sous les verrous

Visa – Des arnaqueurs qui vendaient des visas pour les Algériens ont écopé d’une peine de prison, Dzair Daily vous dévoile davantage d’informations à ce sujet, dans la suite du présent article. Apprenez tout, ce mardi 3 janvier 2023.

Mêlés dans une affaire d’escroquerie, de vente de visa pour les Algériens, des arnaqueurs ont été mis sous les verrous. En effet, le tribunal de Dar El Beïda à Alger a suivi six (6) personnes impliquées dans la vente de billets d’avion et des rendez-vous de visas électroniques vers des pays européens par des méthodes suspectes. 

Sachant que les accusés convertissaient leurs revenus en une monnaie numérique. Celle-ci est passée en contrebande à l’étranger. Il s’agit, au fait, d’un dossier qui a été ouvert après qu’une plainte a été déposée de la part d’une personne contre le principal inculpé. Nous parlons là d’un propriétaire d’une agence de voyage.

L’histoire a commencé quand le principal accusé a lancé une publicité intéressante sur les réseaux sociaux. Faisant savoir qu’il met à la disposition de ses clients des offres intéressantes pour les réservations des billets d’avion. En plus de rendez-vous de visas en ligne qu’il arrivait à réserver en un temps record. C’est en tout cas ce qu’a fait savoir le quotidien arabophone Echorouk dans son numéro. 

Par la suite, la personne qui avait déposé plainte avait conclu une affaire pour l’achat d’un rendez-vous pour l’obtention de visa pour le Canada à un prix de 5 millions de centimes. Après avoir payé les frais du traitement, le propriétaire de l’agence avait traîné pour le traitement du dossier. La victime a déclaré qu’il s’agit bien d’une offre fictive. 

Visa pour Algériens : peines de prison et amendes contre les accusés

Après des enquêtes approfondies, les services concernés ont abouti à l’implication d’autres personnes dans cette affaire d’escroquerie. En plus de l’existence d’autres victimes. Parmi les accusés, on retrouve une hôtesse de l’air, un étudiant universitaire et le directeur de l’agence de voyage, qui a son tour était en contact avec le reste des prévenus pour fournir des visas de voyage et des billets d’avion.

Au cours de l’audience, les prévenus ont affirmé que leur relation avec le propriétaire de l’agence de tourisme se limitait à la prestation de services de voyage des billets à leurs clients. Au moment où l’étudiant a confirmé qu’il s’occupait du processus de réservation par carte bancaire et ce contre 1.000 DA pour chaque dossier traité.

Le procureur de la République a requis l’imposition d’une peine de 5 ans de prison. Et d’une amende conformément à la loi contre tous les prévenus.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici