AccueilActualitéAlgérieVisa pour la France : les demandeurs algériens déçus

Visa pour la France : les demandeurs algériens déçus

Voyage – Le sujet relatif aux demandes de visa pour la France continue de faire du bruit pour les demandeurs algériens qui peinent à obtenir un avis favorable. L’équipe de Dzair Daily relate pour vous tous les détails sur ce sujet dans la suite de son édition du samedi 12 novembre 2022.

En effet, nombreux sont ceux qui attendent avec impatience un retour favorable de la part des services consulaires de l’ambassade française. Entre la cherté des billets et la rareté des rendez-vous, les demandeurs algériens de visa pour la France expriment leur mécontentement. Ainsi, le sujet de l’octroi de ce titre de séjour continue encore de faire du bruit.

Effectivement, après avoir conclu un accord en rapport avec plusieurs domaines reliant l’Algérie et la France, les citoyens algériens s’attendaient à un changement immédiat. Soit en matière d’octroi de laissez-passer vers le territoire métropolitain. Toutefois, il s’avère bien que ce problème n’ait pas encore été réglé. C’est selon quelques témoignages des demandeurs algériens.

Revenant quelques semaines en arrière ! Suite à sa visite en Algérie au mois d’octobre, la Première ministre française s’est exprimée à ce sujet. Élisabeth Borne avait alors affirmé que le problème lié aux visas « sera bientôt résolu ». Cela dit, l’entente entre les deux pays sur la question des demandes des titres de séjour n’a, jusque-là, pas réellement vu le jour.

Pas de visa France pour les Algériens : les demandeurs se révoltent

En effet, bon nombre d’Algériens ont reçu un refus de délivrance remis avec leur passeport. Dans une interview accordée au média Le Monde, une citoyenne algérienne a exprimé sa déception. Et cela, suite à une récusation de sa demande de visa pour entrer sur le territoire français.

Après trois refus en l’espace d’une année, Nadia n’a en effet pas encore reçu l’accord. Celui qu’elle attendait depuis longtemps. Alors qu’elle exerçait le métier d’enseignante en Algérie, cette sexagénaire reçoit, à sa grande surprise, une réponse défavorable des bureaux du Centre VFS Global.

Munie de tous les documents justifiant son statut réglementé, l’Algérienne ne comprend toujours pas. « Ça frise l’humiliation », s’est indignée celle qui, jusqu’à maintenant, n’a rencontré aucune difficulté à obtenir son visa.

Le prestataire qui sous-traite en Algérie les demandes de visas pour la France justifie ce refus par le faible revenu de l’ancienne professeure de français. « Je remplis leur dossier en bonne et due forme. Que leur faut-il de plus ? », s’est-elle interrogée. Comme Nadia, ils sont nombreux à voir leur demande de visa déboutée.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes