Visa pour la France pour Algériens : réduction de 50 % des délivrances

France – Le pays décide de mettre en place des mesures drastiques envers certains pays et de réduire la délivrance de visa de 50%, comme pour les Algériens.

En effet, la France serait en rapport de force avec l’Algérie, le Maroc et la Tunisie, car ces pays aurait refusé de reprendre leurs ressortissants qui sont présents sur son sol d’une façon irrégulière, ce qui l’a amenée à prendre des mesures drastiques, comme la réduction du nombre de délivrances de visa pour les Algériens de 50%.

Au fait, selon ce qui a été rapporté par Europe 1, la France aurait décidé de prendre les choses en main. À force de ne pas s’être fait entendre, le pays a même tenu à hausser le ton. Cela, en vue du nombre important de ressortissants étrangers en situation irrégulière qui se trouvent sur le sol français.

Dans le détail, en ce qui concerne l’Algérie, dans les sept (07) premiers mois de l’année 2021, pas moins de 7.731 ressortissants ont reçu des obligations pour quitter le pays. Cependant, seulement 22 personnes ont répondu favorablement à cet appel. Ce qui représente un taux d’à peine 0,2%.

En outre, ces chiffres démontrent surtout que le pays d’origine n’a pas délivré de laissez-passer consulaires pour ces citoyens. Sachant que sans ce document, l’expulsion ne peut pas avoir lieu. D’autant plus que sur les 8.000 demandes qui ont été effectuées, à peine une vingtaine ont reçu une réponse.

Visa pour les Algériens : les décisions du Gouvernement Français

De ce fait, la France a joué sa dernière et a décidé de procéder aux sanctions, après avoir mené plusieurs discussions avec les pays concernés sans aucun aboutissement. Au fait, en toute discrétion, le Chef de l’État a décidé de diviser par deux le nombre des visas octroyés pour l’Algérie et le Maroc. Quant à la Tunisie, ce nombre diminue de 30%.

Il est à noter qu’en début d’année 2021, un nombre important de visas a été délivré pour les Algériens. Sachant que plus de 65% des demandes ont été satisfaites. Cependant, Emmanuel Macron a décidé de fixer un quota. Celui des demandes à satisfaire durant les six (06) derniers mois de l’année en cours. Il a donné le chiffre de 31.500 visas au maximum.

Au fait, l’immigration fait partie des priorités du pays, en vue de l’ampleur qu’a pris le sujet. De ce fait, le Président a tenu à mettre en place un plan d’urgence. Cela, pour pouvoir remédier rapidement à ce problème. Encore plus avec l’approche des élections présidentielles, qui lui donne peu de temps pour corriger sa politique migratoire.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes