AccueilGuide VoyagesVisa pour la France pour Algériens : les personnes concernées par la...

Visa pour la France pour Algériens : les personnes concernées par la reprise

Algérie – À la lumière de la reprise des vols, le Consulat de France à Alger a annoncé une reprise de son activité de l’instruction des demandes de visa pour les Algériens. L’entité consulaire a précisé, par la même occasion, les catégories de personnes concernées.

Dans l’optique de reprendre les liaisons aériennes entre l’Algérie et l’Hexagone, le consulat de France a déclaré une reprise partielle de réception des dossiers du visa des Algériens. L’octroi de ces derniers était, en effet, jusque-là suspendu. Une date qui marque le début de la pandémie. Le Consulat a précisé également les catégories de passagers concernés par la demande de visas.

Effectivement, la représentation consulaire française a fait état de deux (2) catégories de demandeurs ayant le droit de déposer leur demande de visa. Chose à laquelle elle a procédé par le biais d’un communiqué publié ce jeudi sur sa page Facebook. Il est question des passagers désirant séjourner en France pour motif professionnel. 

Visa pour l’Hexagone : la deuxième catégorie de demandeurs 

Cette première catégorie doit répondre à une condition supplémentaire. Elle doit justifier avoir obtenu un visa de circulation. Autrement dit, un visa de court séjour à entrées multiples. La formule exigée doit être d’une validité d’au moins un (1) an et expirée après le mois de novembre de l’année 2019. Il s’agit de ce que précise le même communiqué.

Selon la même source, la seconde catégorie de demandeurs de visa porte sur les conjoints de Français. Cela concerne aussi les conjoints de ressortissants des autres États de l’Union européenne (UE). La demande de visa s’effectue électroniquement, à l’accoutumée. Ainsi, le demandeur doit fixer, dans une première étape, un rendez-vous en ligne. Cette démarche se fera à partir de ce mercredi 9 juin 2021.

D’autre part, le consulat de France a précisé, via le même communiqué, que l’octroi de visa ne garantit nullement le franchissement de la frontière. Cela reste, en effet, soumis aux restrictions exceptionnelles mises en place en raison de la pandémie mondiale de la Covid-19.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes