Visa : comment un Algérien peut obtenir un visa pour le Pérou ?

Algérie – Vous êtes Algérien et vous désirez faire une demande de visa pour le Pérou sans trop savoir par où commencer ? Ça tombe bien ! On vous dévoile tout à cet égard dans cette nouvelle édition de Dzair Daily. Alors, ne bougez pas ! 

L’histoire du Pérou est très riche en mythe et en légende. On évoquera notamment l’incontournable mythe de l’Eldorado ou encore l’empire du Soleil. C’est pourquoi, ce pays est la cible de plusieurs milliers de touristes dans le monde. Pour le voyageur algérien intéressé, nous allons dévoiler, dans cette nouvelle édition, toutes les démarches nécessaires pour l’obtention d’un visa pour le Pérou.

On commencera par indiquer que tous les citoyens algériens qui désirent voyager au Pérou ont besoin d’un visa. Sachant que la demande de ce dernier se fait au niveau de l’ambassade du Pérou. Pour les curieux, celle-ci est située dans la commune de Hydra, à Alger. Il faut savoir aussi qu’il est impératif de contacter l’ambassade susmentionnée minimum 15 jours avant, afin de fixer un rendez-vous pour un entretien. 

Le Pérou pour les Algériens : tout ce qu’il faut savoir 

En ce qui concerne le visa à motif touristique, celui-ci est valable un an, mais doit être utilisé dans les six (06) mois qui suivent sa délivrance. Sachant que le temps de délivrance varie selon les cas. Et les frais des démarches s’élèvent, quant à eux, à 30 dollars. Pour ce qui est du dossier, il est composé de plusieurs documents qui, à titre informatif, doivent être scannés et envoyés. 

Dans le détail, le voyageur algérien est appelé à présenter un passeport valide d’au moins une année. Et une copie complète du passeport. Ce n’est pas tout ! L’intéressé doit aussi fournir une réservation ou une copie d’un billet d’avion aller-retour. Et un hébergement ou une réservation d’hôtel ou un hébergement. S’ajoutent à ça, l’historique complet des comptes bancaires des six (06) derniers mois.

Dans le cas contraire, il faut alimenter le dossier avec une lettre délivrée de la banque. Une démarche qui servira à justifier la situation économique du demandeur. Le principal concerné doit aussi se présenter à l’ambassade susmentionnée avec le formulaire DGC-05 rempli et scanné qui est remis au niveau du bureau consulaire. Sans oublier, une photo d’identité biométrique, un certificat du casier judiciaire en français, une attestation de travail. Et pour conclure, les trois (03) dernières fiches de paie.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes