Visa pour l’Algérie : voici la nouvelle stratégie

Algérie – Le gouvernement soutient qu’il envisage, dans le cadre de son plan d’action, de promouvoir encore plus le tourisme en renforçant le travail des agences de voyages et en simplifiant les démarches de demande de visa pour les touristes de nationalités étrangères. 

À cet égard, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hammadi, revient avec une nouvelle déclaration, notamment concernant la simplification du processus de réception et traitement des demandes de visa pour l’Algérie au profit des touristes étrangers. Suivez-nous, pour de plus amples explications, ce 24 novembre 2021. 

Lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion de la rencontre avec les cadres de son département et le conseil d’administration, le ministre s’est attardée sur cette thématique. Il a donc rappelé que le président de la République avait donné des instructions pour faciliter l’obtention des visas algériens par les ressortissants des pays étrangers.

Cependant, selon lui, cela doit intervenir en accord avec ce qui est d’usage sur le plan de la gestion des relations internationales. « Dans les pratiques diplomatiques, il y a ce qu’on appelle le principe de réciprocité », a-t-il appuyé. C’est-à-dire qu’en matière d’attribution de visas par exemple, les États se traitent mutuellement de la même manière. 

D’autre part, il a expliqué qu’aucun pays ne peut interdire la délivrance de visas ou compliquer les procédures. « Nous allons œuvrer à être plus accueillants avec ces pays », a-t-il déclaré. Il s’agit des pays qui ne rendent pas complexes l’obtention des visas pour entrer sur leurs territoires.

Développement du secteur touristique, la mission à accomplir

De même, Yacine Hammadi a indiqué qu’il réalisera des travaux d’orientation des délégations touristiques étrangères et les voyages exploratoires sur tous les marchés artisanaux traditionnels. C’est afin de promouvoir le tourisme.

Le ministre a fait le point sur l’état des investissements touristiques. En ce sens, il a affirmé que « la porte de l’investissement n’a jamais été fermée à aucun investisseur ». Le responsable poursuit son intervention. Il fait alors remarquer que l’investissement étranger est également le bienvenu. Par conséquent, il a affirmé que les obstacles et les difficultés rencontrés par les investisseurs seront dépassés.

L’Algérie qui a si longtemps souffert d’un déficit d’image, en raison de plus d’une décennie d’isolement, a besoin de retrouver la place qui était la sienne pendant plusieurs années, selon les mêmes propos. L’orateur note vigoureusement que cela nécessite du temps. Des moyens. Du travail. Et de la patience. 

Promouvoir le tourisme et l’octroi de visas pour les étrangers vont de pair. L’un servant l’autre. Chaque message dans un salon international joue son rôle. Mais aussi chaque visa délivré. Tout ça fera6le tourisme de demain. C’est ce qu’on peut tirer des dires du membre de l’Exécutif. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes