AccueilSociété et CultureCette ville algérienne qui regorge de cafétérias réservées aux non-fumeurs

Cette ville algérienne qui regorge de cafétérias réservées aux non-fumeurs

Algérie – Dans l’intention de mener à bien sa lutte contre le tabagisme, cette commune algérienne de la wilaya de Batna dédie beaucoup de ses cafétérias entièrement aux non-fumeurs. Les espaces réservés aux amateurs de la cigarette y sont de plus en plus introuvables.  

Qui dit débit de boissons à base de café dit des heures à vapoter et fumer. Sans y prêter attention et accompagnant sa lecture du journal ou d’un livre, un amateur de tabac peut enchaîner cigarette après cigarette jusqu’à finir son paquet de dix. Cela en l’espace de quelques heures seulement ! En vue d’abattre ce phénomène d’accoutumance à la nicotine, cette ville algérienne valorise les cafétérias dédiées aux non-fumeurs. 

Pour augmenter l’espérance de vie de ses habitants, une commune algérienne est devenue promotrice de santé. Il s’agit plus précisément d’Aïn Touta, située à 35 km au sud-ouest de la wilaya de Batna. Elle fait partie, depuis des années, des acteurs engagés dans la lutte contre le tabagisme en Algérie. 

Réputée pour son club de handball, devenu l’un des meilleurs à l’échelle nationale et continentale, la ville d’Aïn Touta est désormais également connue pour ses nombreux salons de café. Un environnement qui constitue non seulement une échappatoire à la fumée de tabac pour les anti-fumeurs. Mais il représente par surcroît un sevrage de la dépendance au mégot de cigarette. 

Les cafétérias non-fumeurs attirent de plus en plus de clients 

Ce véritable combat contre l’épidémie de tabagisme a été entamé par Kamel Brakta, un ancien athlète, actuellement à la retraite. Créé il y a douze (12) ans maintenant, son café dédiés aux anti-fumeurs, le tout premier de la commune, a fermé ses portes en raison des travailleurs assidus. C’est en effet ce qu’a déclaré le principal intéressé, ce lundi, à l’APS.    

Il faut croire que son initiative a provoqué un déclic favorable à la santé humaine et planétaire. De nombreux habitués de ce type de lieux s’accordent à dire qu’il est l’artisan de cette nouvelle singularité que détient Aïn Touta. Il est un garant de la sécurité et de la santé des Batnéens, s’amusent à dire certains. 

Depuis le tout premier pari commercial, les cafétérias, interdisant totalement de fumer, se multiplient à travers toute la région. Elles attirent et séduisent de nouveaux clients. « On y retrouve de plus en plus de personnes en compagnie de leurs enfants. Ces cafés reboostent tout futur-ex-fumeur. Ils sont effectivement extrêmement fréquentés par ceux en période de sevrage tabagique ». Il s’agit des confessions d’un fonctionnaire au niveau d’Aïn Touta.

Il s’est exprimé dans les colonnes de la source précitée. Toutes les cafétérias anti-tabac font actuellement salle comble. Ils sont, chaque année, nombreux à désirer boire une tasse de café sans être importunés par la fumée de cigarette des autres. « Il faut encourager ces actions spontanées contre le tabagisme. Il est de notre devoir de combattre ce fléau qui réduit le plus l’espérance de vie », souligne le président de l’APC de la commune de Batna. 

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes