15.9 C
Alger
15.9 C
Alger
mercredi, 22 mai 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieAutomobileVignette automobile 2023 en Algérie : le coup de gueule de Mustapha...

Vignette automobile 2023 en Algérie : le coup de gueule de Mustapha Zebdi (APOCE)

Publié le

- Publicité -

Algérie – L’Organisation de protection et d’orientation du consommateur et de son environnement (APOCE) a manifesté son désaccord avec la DGI concernant les délais d’acquisition de la vignette automobile 2023.

Dans un communiqué publié ce 1 avril 2023, le président de l’APOCE a montré son mécontentement au sujet des délais imposés en Algérie pour acheter la vignette automobile. Le responsable a pointé du doigt la décision prise cette année par la Direction générale des impôts (DGI).

« Assurez la disponibilité de tous les types de vignettes ». Puis, raccourcissez les délais pour le citoyen. Cette année, « exceptionnellement, un seul jour a été ajouté au délai légal d’achat de la vignette automobile », a-t-il déploré. « Avant même d’avoir rallongé les délais par l’ajout d’une journée supplémentaire, certains types de vignettes manquaient. Ils étaient et demeurent toujours introuvables dans différents points de vente », regrette Zebdi.

- Publicité -

Le problème alors est que plusieurs points de vente de vignettes automobiles 2023 ne sont pas disponibles dans toutes leurs variantes. Ce qui oblige le citoyen à acheter une vignette à un prix plus élevé que celle qu’il faut réellement. L’automobiliste fait ainsi pour ne pas se voir pénalisé et payer le double du montant requis au départ.

La revendication de Zbdi

Pour expliquer cela plus en détails, Mustapha Zebdi donne un exemple concret « Au lieu d’une vignette automobile de 1.500 dinars algériens, se retrouve obligé d’acheter une vignette de 2.000 ou plus », explicite le responsable associatif. Le patron de l’APOCE s’adresse enfin aux autorités compétentes.

Il s’exprime donc à l’égard de « ceux qui ont décidé d’ajouter un jour de plus au délai légal ». Zebdi affirme qu’« ils ont dû garantir la disponibilité des vignettes dans leurs divers montants ». Le numéro un de l’APOCE souligne alors que cela aurait épargné le citoyen de s’engager dans un périple éprouvant, à la recherche de sa vignette ; ou bien de débourser davantage pour acquérir plus que ce dont il a besoin.

- Publicité -

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -