La vie du prophète Mohamed (SWS) en kabyle : une première en Algérie

Algérie – L’écrivain Brahim Tazaghart a publié un livre qui retrace la vie du prophète Mohamed (SWS) en kabyle, ce qui est considéré comme une première en Algérie.

En effet, l’écrivain algérien Brahim Tazaghart a récemment publié un livre sur la vie du prophète Mohamed (SWS), le dernier messager de Dieu à l’humanité avec la dernière religion, l’Islam, sa particularité, c’est que l’ouvrage est en langue kabyle, ce qui est considéré comme un accomplissement sans précédent en Algérie. C’est du moins ce qu’a rapporté Al Quds qui cite l’agence Anadolu

Dans le détail, l’auteur a donné davantage de précisions sur cette expérience en s’exprimant au micro du média El Adjwaa. Au fait, il a révélé qu’il a tenu à tenter l’expérience d’illustrer la vie du plus grand homme qu’a connu l’histoire de l’humanité. Soit le prophète de l’Islam. Ce livre a été publié en septembre dernier par les éditions Théra.

De ce fait, en parlant de cet ouvrage, Tazaghart a déclaré qu’il s’agissait d’un voyage à travers le temps; dans la vie de la personnalité la plus importante pour la communauté musulmane. D’autant plus que cette biographie pour les berbères a jusque-là été traitée oralement et que le fait de l’illustrer en langue Tamazight est une première.

La vie du prophète Mohamed en kabyle : Tazaghart considère ça comme un devoir

En outre, lors de cette même rencontre médiatique, Brahim Tazaghart a expliqué qu’il était de son devoir en tant que berbère. Mais aussi, en tant que musulman de présenter la vie de Mohamed (SWS) en kabyle. De plus, il a précisé que le fait de l’avoir dans un livre écrit permet de connaître tous les détails. Ainsi de faire les recherches nécessaires sur le sujet. Cela, contrairement à la version orale.

En sus, l’écrivain est revenu sur les raisons qui l’ont poussé à écrire cet ouvrage. Il a révélé l’église a combattu l’islam de façon ouverte. De plus, les personnes concernées ont fait preuve d’une grande ruse. D’autant plus qu’ils ont essayé de salir l’image de l’islam de la source. Et ce, en s’attaquant au dernier messager de Dieu.

Par conséquent, le locuteur a tenu à transmettre la vraie image du prophète en cette langue qui a été reconnue comme langue officielle en Algérie en 2016. Cela, après que les membres du parlement ont voté à l’unanimité pour ça. D’un autre côté, la langue arabe est la langue nationale officielle de l’État algérien.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes