AccueilActualitéFranceVidéo - Témoignage de Youssef, devenu héro lors de l’attentat de Paris

Vidéo – Témoignage de Youssef, devenu héro lors de l’attentat de Paris

France – En voulant être un héros lors de l’attentat de Paris survenu le 25 septembre dernier, un ressortissant Algérien prénommé Youssef a été suspecté et accusé à tort par les forces de l’ordre qui l’ont interpellé puis relâché, 10 heures après. 

En effet, l’attaque qu’a connu la capitale française le 25 septembre dernier, au niveau de la rue des anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, a créé de vives réactions qui ont fait le tour des médias français. Il s’agit d’accusations émises à l’encontre d’un jeune Algérien âgé d’une trentaine d’années. Celui-ci a eu le courage de poursuivre l’assaillant de l’attentat de Paris. Cependant, présenté comme un second suspect, il raconte comment il a poursuivi le criminel.

Alors qu’il monte dans sa voiture, garée près des anciens locaux de Charlie Hendo, Youssef un ouvrier Algérien résidant en France depuis neuf (09) ans déclare, lors de son témoignage sur la chaîne française TF1, avoir entendu une femme crier, notamment une des victimes de l’assaillant. Face à cela, l’Algérien a décidé de le poursuivre jusque dans le métro afin de le livrer à la police.

« Je sais qu’une femme ne peut pas se défendre »; a-t-il confié à notre source. Ainsi, en voyant la personne, Youssef ne pensait pas qu’il s’agissait d’un criminel mais seulement d’un agresseur. Par ailleurs, entré dans le métro, le malfaiteur, qui selon le média Sud Ouest est d’origine pakistanaise, a menacé le ressortissant Algérien d’un cutter. « J’ai vu du sang, j’ai vu le cutter, il m’a menacé. Moi, je voulais l’attraper mais dès qu’il a sorti le cutter, je me suis dit : je ne vais pas me mettre en danger plus que ça »; a avancé Youssef.

De suspect à héros 

Cela dit, le geste courageux dont a fait preuve Youssef a permis de ralentir l’assaillant mais lui a coûté une interpellation par la police, qui était plutôt offensive. Alors que le trentenaire est allé chercher ses papiers d’identité afin d’aller à la rencontre des forces de l’ordre pour témoigner, ces derniers ont rapidement visionner les images de vidéosurveillance; où apparaît Youssef tentant de discuter avec l’assaillant. Des images qui ont soulevé des doutes auprès de la police estimant que les deux (02) sont complices.

« Ils m’ont mis un masque et un bandeau noir. Je ne voyais rien et on est sorti ». Celui-ci se sent offensé. « Je n’ai jamais connu ce genre de truc, ni en Algérie ni en France », a regretté Youssef, qui a été présenté à tort comme un suspect. Selon la même source, sa garde à vue a duré une dizaine d’heures avant d’être mis hors de cause.

Toutefois, il dit ne pas être en colère. « Je comprends la situation. Je sais que les policiers ont fait leur travail ». De plus, cette garde à vue ne semble pas le décourager. « Si ça se reproduit demain, je recommence »; a-t-il attesté. « Je voulais être un héros et je me suis retrouvé derrière les barreaux »; a ironisé Youssef, qui détient un titre de séjour en France valable dix (10) ans attirant ainsi la voix de certains qui « appellent à le naturaliser s’il le souhaite ».

https://www.facebook.com/100000580874583/posts/3775127782516547/

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes