Faits Divers

Vidéo – Deux femmes Algériennes voilées agressées à Paris

0
femmes algériennes voilées Paris
S'abonner :

France – Dans les ruelles d’une ville en apparence très paisible, Paris, deux femmes (02) Algériennes voilées ont été victimes d’une agression à l’arme blanche. Voici les détails (vidéo).

Ce n’était qu’une simple promenade familiale près de la Tour Eiffel, mais elle s’est transformée en cauchemar dans un temps suffisamment court pour laisser des mémoires qui resteront à jamais aggravés pour Amel, Kenza et leurs enfants. En effet, ces deux (02) femmes Algériennes voilées ont été agressées ce dimanche 18 octobre, alors qu’il faisait 20 heures, par un couteau au Champs-de-Mars à Paris.

D’après ce qu’a indiqué le site spécialisé Visa Algérie qui cite le journal français Le Monde comme référence, une enquête a été ouverte pour tentative d’homicide volontaire. En sus, deux (02) personnes se retrouvent actuellement en garde à vue au commissariat du 7e arrondissement de Paris. 

Plusieurs internautes n’ont pas omis à relier ladite affaire des deux femmes Algériennes à une autre. Une affaire récente qui a suscité à son tour de nombreuses réactions sur la toile. En effet, certains sont revenus sur le motif religieux particulièrement sensible après l’assassinat d’un professeur à Paris. Ainsi, de nombreuses personnes croient en une altercation islamophobe au vu que les deux (02) victimes susmentionnées portaient le voile islamique.   

Publiée par Oumse Dia Deux sur Lundi 19 octobre 2020

Un mobile d’agression islamophobe ?  

Les deux Algériennes Kenza et Amel n’ont pas mentionné le voile; elles n’ont donc pas confirmé ni nié que le mobile d’agression est islamophobe. Cependant, elles ont évoqué des injures racistes. Selon les propos relayés par la même source, les deux femmes ont été traitées de « sale arabe ». À ce qu’il parait, les agresseuses ont même osé de leur demander de ; « rentre dans ton pays » tout en avançant une drôle d’excuse « on est chez nous ». 

Mais ce n’est pas tout, l’une des agresseuses s’est permis d’arracher le foulard de l’une des deux femmes. Toutefois, et malgré les plusieurs témoignages; la police nie le mobile islamophobe. Elle estime qu’il est encore tôt d’en tirer des conclusions ou se prononcer quoi que ce soit sur le sujet controverse sur Internet. Selon une autre source du site francophone, l’indifférent est né d’un chien non attaché. Dans le détail, les agresseuses ont balayé d’un revers la main l’option de mettre le chien en laisse. Et c’est comme ça que la tension est vite montée. 

D’après ce qu’a confié une membre de famille des plaignantes, « des insultes ont été proférées », confirmant ainsi le racisme dans l’affaire. Par ailleurs, et selon le média français; la plus jeune a reçu de multiples coups et a été opéré de la main. De tels coups ont placé Amel en arrêt de travail pour deux (02) mois. Quant à Kenza, l’âgée de 49 ans ; a reçu six (06) coups de couteau et a subi une perforation de poumon. Heureusement que son état est loin d’être critique pour l’instant. Mais si l’agression violente n’a pas pris la vie de ces victimes, elle va certainement les laisser sous le choc.

Article recommandé :  Scandale en Algérie : Torture d'enfants trisomiques à Constantine (Vidéo)

France : L’Algérien Tahrat tacle Eric Naulleau et défend les musulmans

Article précédent

Algérie : « Concilier femme indépendante et la société », le rêve Imen Noel

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.