Vidéo. Un diplomate marocain expulsé d’un sommet de l’Union Africaine 

Maroc – Un diplomate marocain a été expulsé d’une réunion de l’Union africaine (UA), sur le sujet de la création d’une zone exempte d’armes nucléaires dans le continent africain. Dzair Daily vous livre plus de détails, ce vendredi 22 octobre 2021.

En effet, les représentants de certaines nations de l’Union africaine ont organisé une conférence en Afrique du Sud. Cela afin de discuter le sujet de la création d’une zone exempte d’armes nucléaires. Durant la réunion, un diplomate s’est retrouvé dans une situation peu enviable. Il est question du Marocain, Youcef El Amrani qui a été empêché d’assister au sommet de l’Union Africaine. Apprenez davantage de détails dans les lignes qui suivent.

Effectivement, le représentant du Makhzen en Afrique du Sud a été renvoyé ce jeudi de la réunion de l’UA. Cela à l’ouverture de la cinquième session de la conférence des États parties au Traité de Pilindrapa. Il s’agit de toute manière de ce que rapporte le média arabophone Echorouk dans son édition de ce vendredi. Penchons-nous à présent sur les raisons de cette expulsion.

Le convoi marocain a voulu participer à ladite conférence. Cela en ignorant le fait que son pays le Maroc n’est pas partie au Traité de Pilindrapa qui compte 26 États. Sa présence n’a pas échappé aux organisateurs ayant ordonné son expulsion immédiate. Il s’agit là aussi de ce que confirme la même source médiatique.

Quel est le but du Traité de Pilindrapa ?

Il convient de noter que le Traité de Pilindrapa a vu le jour en 1996. Il s’agit d’un accord régional interdisant le développement, la fabrication, le stockage et l’utilisation d’armes nucléaires à l’intérieur de la zone considérée. Les États parties du Traité affirment donc leur engagement de n’utiliser l’énergie nucléaire qu’à des fins civiles.

L’accord vise à promouvoir le désarmement général. Ainsi que de renforcer la paix et la sécurité régionales et internationales. Il sied de souligner que durant 1996, de nombreux pays africains ont accepté de signer le Traité sur la zone exempte d’armes nucléaires en Afrique. Toutefois, à l’heure actuelle, faute d’un nombre suffisant d’États ayant ratifié le texte, celui-ci n’est toujours pas entré en vigueur.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes