AccueilSociété et CultureSociétéVidéo - Le calvaire des retraités Algériens en France (Chibanis)

Vidéo – Le calvaire des retraités Algériens en France (Chibanis)

France – Les chibanis immobilisés en France vivent dans des conditions difficiles, surtout avec leur âge de retraités algériens ayant passé toute une vie de dur labeur dans des chantiers, mines et usines… à travers l’Hexagone.

Dans un foyer aux chambres étroites, à la cuisine collective et aux services au-dessous de la moyenne, ces retraités algériens qu’Ennahar TV est allée voir en France, montrent la vie dure qu’ils mènent en tant que chibanis dont les forces physiques, et parfois même mentales, sont réduites de manière considérable. Après une rude carrière professionnelle, ils se retrouvent dans ce lieu commun.

L’un d’eux ne vit pas là-bas depuis uniquement la fermeture des frontières en raison de la pandémie. Mais il y réside cela fait maintenant une dizaine d’années. «Je fais laver mon linge avec mon propre argent », confie-t-il au média arabophone. «Sinon, pour le ménage, je nettoie moi-même», ajoute-t-il l’air attristé. «Ici, c’est la misère !», tonne un autre chibani qui semble exaspéré.

Sans l’entre-aide et la solidarité entre les occupants du foyer eux-mêmes, la vie dans cet endroit relèverait presque de l’impossible. «Je suis venu en France le 4 mars dernier. Pour 15 ou 20 jours». C’est là ce que raconte un autre retraité algérien. Celui-ci est immobilisé sur place, comme tant d’autres chibanis à son image. Cela suite au verrouillage des frontières et la suspension des vols.

La contribution des chibanis à l’économie de l’Algérie

Pour mémoire, la Caisse française de l’assurance vieillesse (CNAV) dépense 4 milliards d’euros par an. Pareille somme en matière de pensions de retraites payées aux chibanis algériens et étrangers. La moyenne mensuelle est de l’ordre de 100 millions d’euros. Un nombre de 405.356 de ces retraités résident en Algérie et perçoivent un tiers de ces allocations.

Leur contribution à l’économie nationale est majeure. La prise en charge de leurs familles restées au pays, et le financement de plusieurs projets personnels et/ou professionnels de leurs fils et/ou petits fils apportent beaucoup à l’Algérie. Leur rôle est honorable, selon Samir Chaabna. Ce dernier s’est prononcé là-dessus dans un post sur Facebook datant d’hier 18 octobre.

L’élu à l’APN invite donc les autorités à voir en leur apport une précieuse valeur ajoutée. Rappelons par ailleurs qu’une affaire en liaison avec les chibanis algériens préoccupent particulièrement les parlementaires français. Il s’agit de la perception des pensions de retraités décédés. Cette démarche  frauduleuse s’opère essentiellement par le biais de faux certificats de vie.

https://www.facebook.com/samir.chaabna.77/posts/2765092903766250

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes