23.9 C
Alger
23.9 C
Alger
mercredi, 19 juin 2024
- Publicité -
AccueilÉconomieVotre ArgentViande rouge au prix de 1.200 DA en Algérie : le ministre...

Viande rouge au prix de 1.200 DA en Algérie : le ministre de l’Agriculture dévoile du nouveau

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a annoncé du nouveau concernant la viande rouge commercialisée au prix de 1.200 dinars le kilogramme à l’occasion du mois de Ramadan. Dzair Daily vous en dit plus à ce sujet dans la suite de ce numéro du 31 mars 2023. 

En effet, le ministre de l’Agriculture a évoqué le prix de la viande rouge importée en Algérie pour le mois de Ramadan. Le premier responsable du secteur s’est exprimé lors d’une séance plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN). Celle-ci s’est déroulée, ce jeudi 30 mars. 

Dans sa déclaration, Mohamed Abdelhafid Henni a tenu à rassurer les consommateurs algériens. Il a affirmé que la distribution des viandes rouges importées à l’occasion du mois de Ramadan connaîtra une nette amélioration cette semaine. Il a expliqué qu’ils peuvent s’enquérir des 1.100 points de vente consacrés à cette opération. Cela via la plateforme numérique mise en place à cet effet par son département ministériel. 

- Publicité -

Par ailleurs, le ministre a souligné la poursuite de l’opération d’importation. Selon ses dires, un deuxième navire chargé de 2.500 têtes de veaux destinés à l’abattage devrait arriver jeudi prochain. En ce qui concerne les prix des viandes importées, Henni a indiqué avoir ordonné l’unification des tarifs. Il a parlé ici de 1.200 dinars le Kg. Il s’agit de ce qu’a rapporté le quotidien arabophone Ennahar

Hausse des prix des produits alimentaires : le ministre de l’Agriculture précise

Selon la même source, la décision du ministre, concernant le plafonnement des prix des viandes rouges importées, intervient en réaction aux comportements de certains bouchers conventionnés. Ceux qui proposent les viandes rouges tirées des veaux importés à divers prix dépassent le seuil fixé. 

Par ailleurs, Henni a fait savoir que son secteur veille à assurer les produits agricoles de base à des prix raisonnables. À ce propos, il a noté qu’il n’y a pas de raison pour augmenter les tarifs de certains légumes comme l’oignon. Dont les stocks dépassent 8.000 tonnes, a-t-il confié. 

- Publicité -

En outre, le ministre de l’Agriculture a également qualifié « d’inadmissible » le prix de la pomme locale, cédée à 600 dinars le Kg. Il a souligné, à cet égard, la disponibilité de la marchandise.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -