AccueilÉconomieVêtements d'hiver : le produit local algérien tente de s'imposer sur le...

Vêtements d’hiver : le produit local algérien tente de s’imposer sur le marché 

AlgérieÀ l’occasion de l’arrivée de l’hiver, des marques locales de vêtements tentent de trouver leur place et dominer le marché algérien. On vous en dit plus dans les paragraphes qui suivent.

En effet, les averses et les températures basses ont fait leur retour dans notre pays. Cette saison hivernale froide rime avec manteaux, vestes, pulls doudou… À cette occasion, des marques locales s’engagent à accaparer l’attention des clients et s’imposer sur le marché algérien des vêtements d’hiver. 

Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, l’équipe de Dzair Daily vous invite à lire l’intégralité de ce numéro du mercredi 23 novembre 2022. Mettons-nous-y tout de suite ! Effectivement, le dressing hivernal des Algériens a été, durant longtemps, essentiellement composé d’habits d’importation. Ceux-ci proviennent notamment de la Chine et de la Turquie.

Cela dit, désormais, des marques de prêt-à-porter « made in bladi » ont pris d’assaut le terrain de la concurrence. Et ce, après une longue période de stagnation. Il s’agit, en effet, de ce que rapporte le média arabophone Ennahar.

Vêtements d’hiver : le produit local bien accueilli par le client algérien

Ainsi, le marché de l’habillement Dz n’est plus l’apanage des marques étrangères. À présent, des produits algériens se battent pour exister. Ils tentent ainsi d’acquérir des parts considérables dans les commerces à travers l’ensemble du territoire national. Et attirer le consommateur. Cela, en proposant des vêtements d’une bonne qualité proposés à des prix raisonnables et accessibles. 

C’est d’après le constat fait par le média susmentionné suite à une tournée dans différentes surfaces commerciales. Ainsi, Thanina, responsable d’un grand magasin, a affirmé, à ce propos, que les produits fabriqués en Algérie, notamment les sous-vêtements bébé, sont bien accueillis par les clients. 

Ces vêtements de production locale se sont imposés, selon les dires de l’intervenante, par leur bonne qualité. Pour les curieux, nous exposons pour vous ledit reportage juste ci-dessous.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes