AccueilActualitéAlgérieVers la vaccination des moins de 18 ans contre la Covid-19 en...

Vers la vaccination des moins de 18 ans contre la Covid-19 en Algérie ? Benbouzid répond

LoAlgérie – Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a expliqué que même les adolescents de moins de 18 ans auront droit à la vaccination contre la Covid-19. Voici plus de détails dans cette édition du 30 août 2021.

À l’approche de la rentrée scolaire 2021-2022, le sujet de la vaccination des adolescents taraude l’esprit des citoyens. L’Algérie se dirige-t-elle vers la vaccination des adolescents de moins de 18 ans contre la Covid-19 ? Telle est la question posée au ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid. Et qu’on tentera de savoir, ce lundi 30 août 2021.

En effet, le premier responsable du secteur sanitaire s’est manifesté. Cela lors de sa visite à l’École pour Enfants Handicapés Auditifs (EEHA) de la commune de Rouiba au niveau de la capitale ; ce lundi 30 août 2021. Dans son discours, Abderrahmane Benbouzid a fait état de l’extension de l’opération nationale de vaccination contre le virus à couronne, au profit des mineurs moins de 18 ans.

Il est question de toute manière de ce qu’a rapporté le média arabophone Djalia Dz dans son édition d’aujourd’hui. Le ministre a mis en exergue la situation épidémiologique et la stratégie mise en place pour la maîtriser. Ainsi, il a confirmé que les structures sanitaires ont élaboré un programme spécifique pour l’injection du vaccin contre ledit virus aux mineurs algériens. C’est ce dont nous informe la même source médiatique.

Coronavirus en Algérie : « le variant Delta est plus dangereux » estime Benbouzid

En outre, le même responsable a affiché ses craintes vis-à-vis du nouveau variant Delta. Rappelons-nous que ce dernier s’en prend aussi aux enfants. « La souche mutante Delta est plus puissante que ses prédécesseurs » a affirmé le même intervenant. Cela la rend plus dangereuse à l’échelle de la population.

« Le variant Delta est plus dangereux » a-t-il averti. C’est la principale explication de l’augmentation du nombre de contaminations ; et celui de décès, notamment chez les enfants, a ajouté le même orateur. Une telle situation impose, effectivement, la vaccination des personnes de moins de 18 ans, a-t-il conclu. Il est toujours question des déclarations du ministre rapportées par le média arabophone susmentionné.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes