Économie

Vers le rachat par Rebrab et Cevital de la société française Lapeyre ?

0
Rebrab Cevital Lapeyre
S'abonner :

Algérie – Le groupe industriel algérien, Cevital, à sa tête Issad Rebrab, aurait lui aussi rejoint les rangs pour le rachat de l’entreprise française Lapeyre, filiale du groupe Saint-Gobain.

En effet, le groupe Cevital, à sa tête Issad Rebrab s’est positionné pour la reprise de la filiale de Saint-Gobain, l’entreprise Lapeyre. Ce dernier doit tout de même agir dans la foulée, car la situation de l’entreprise est en constante dégradation et tablerait sur un Ebitda négatif de près de 100 millions d’euros l’année prochaine, selon notre source le site L’AGEFI.

La procédure de cession de l’entreprise, a connu quelques difficultés, débutée en septembre 2019 et pilotée par BNP Paribas, cette dernière devrait s’achever dans les jours à venir. Les deux prétendants Mutares et Verdoso qui s’opposent depuis le début de la course, viennent d’être rejoints par un troisième prétendant.

En effet, le groupe Saint-Gobain a introduit Cevital, le groupe industriel algérien ainsi ferait son grand retour sur la seine française; six ans après avoir racheté l’ancien leader français de l’électroménager Fagorbrandt. Une manœuvre qui a permis au groupe algérien de s’approprier les marques Brandt; Sauter, Vedette et de Dietrich, et de sauver 1200 employés sur les 1800 que comptait l’enseigne.

Dans l’Hexagone, le groupe Cevital a aussi repris en 2013 une autre entreprise française, le fabricant de menuiserie PVC Oxxo. Notamment, un nouveau site d’Evcon a aussi été inauguré en 2018 par le président Emmanuel Macron; dans les Ardennes, près de Charleville-Mèzieres.

Rebrab sur une dynamique positive après des problèmes avec la justice

Pour rappel, le président du groupe Cevital et sa filiale allemande Evcon ont été poursuivi en justice en Algérie pour affaires d’infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l’étranger; faux et usage de faux et fausse déclaration douanière, toujours d’après notre source.

Cette dite poursuite a abouti en janvier 2020 à la condamnation de l’homme d’affaires à dix-huit mois de prison, dont six fermes. Ce dernier a quand même été acquitté suite à l’appui du verdict; après avoir passé huit mois en détention provisoire. A la fin de cette condamnation, le colossal groupe industriel algérien et Evcon ont aussi été condamnés à des amendes respectives d’environ 10 et 21 millions d’euros. Le dirigeant a, quant à lui, toujours nié les faits qui lui ont été attribués.

Article recommandé :  Algérie : Le fils de Rebrab dévoile des détails explosifs

Caricatures sur l’Islam : Le rappeur Algérien Lacrim fustige Charlie Hebdo

Article précédent

Éric Zemmour et Michel Onfray se divergent sur les étrangers qui touchent les allocations de la CAF

Article suivant

Lire aussi

Commentaires

Comments are closed.