AccueilÉconomieVente de viandes rouge et blanche en Algérie : ce type d'entreprises...

Vente de viandes rouge et blanche en Algérie : ce type d’entreprises autorisé à intervenir

Algérie – Dans le secteur agricole, notamment de la production et de la vente des viandes rouge et blanche en Algérie, le ministère délégué chargé des micro-entreprises à annoncé la création d’activités pour les entrepreneurs et propriétaires de micro-entreprises. Plus de détails ce lundi 8 février 2022.

Au fait, les porteurs de projets et les propriétaires de micro-entreprises seront désormais en mesure de pratiquer certaines activités. Notamment la vente de viandes rouge et blanche en Algérie. C’est en effet ce qu’a indiqué le ministre délégué chargé des micro-entreprises. Ces projets seront financés par l’ANADE, comme le rapporte Ennahar.

En effet, une réunion technique s’est tenue au siège du ministère. Elle a rassemblé le ministre délégué auprès du premier ministre chargé des micro-entreprises, ainsi que le directeur général de l’Agence Nationale d’Appui et de Développement de l’Entreprenariat. Mais aussi, des cadres du ministère. En plus des représentants du ministère de l’Agriculture et les directeurs des complexes AGROLOG, ONAP et ALVIAR.

En outre, les accords conclus, conjointement entre les différents secteurs ministériels, ont pour but de responsabiliser les micro-entreprises. Celles œuvrant dans le domaine de l’élevage de volailles, de moutons et de vaches.

Au fait, ces opérateurs pourront bénéficier de contrats de projets. Ils pourront également conclure des partenariats avec différentes institutions publiques. Et aussi ouvrir des points de vente de viandes rouge et blanche. Et ce, en partenariat avec le complexe des industries alimentaires et logistiques AGROLOG.

Les micro-entreprises pourront ouvrir des points de vente de viande

En outre, d’après ce qu’a été indiqué dans le même communiqué, les activités dans le domaine de l’élevage de moutons, volailles et vaches seront aussi créées. Elles seront financées par l’ANADE et les complexes ONAP et AlVIAR. En utilisant un système tripartite qui regroupe des mini entreprises du domaine, des abattoirs ainsi que l’Office National d’Alimentation du Bétail

De ce fait, les micro-entreprises pourront alors bénéficier de poussins, de fourrages et de brebis. Cela, contre l’assurance de trouver des débouchés pour la commercialisation, et l’approvisionnement de l’ONAP. Les entrepreneurs devront aussi conclure des partenariats avec des entreprises de distribution. Mais aussi avec des pretataires qui œuvrent dans le domaine du froid.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes