AccueilGuide VoyagesVente de billets d’Air Algérie en agence et en ligne : Zebdi...

Vente de billets d’Air Algérie en agence et en ligne : Zebdi s’interroge

Algérie – Le Président de l’APOCE estime que la vente des billets d’Air Algérie est « floue ». On vous révèle les raisons de sa position, ce 31 juillet 2021.

En effet, la procédure de vente de billets d’Air Algérie en agence et en ligne suscite une interrogation. C’est pourquoi le président de l’association algérienne d’orientation et de protection du consommateur et de son environnement (APOCE), Mustapha Zebdi, a appelé le directeur général (DG) par intérim d’Air Algérie, Amine Mesraoua, à mener une enquête.

C’est ce qu’il a déclaré à Visa Algérie. Ainsi, les billets sont vendus à des prix « excessivement » chers. De plus, c’est en connaissance de cause que l’intervenant indique que les conditions de vente desdits billets « n’est pas transparente ».

De ce fait, le président signale que la procédure est devenue « floue ». C’est, note-t-il, depuis la réouverture partielle des frontières. C’est-à-dire le 1er juin dernier. Pour cela, Zebdi tient à avoir des réponses à ses interrogations. Toujours à l’égard du prix. Et des circonstances de vente des billets d’avion de la compagnie aérienne nationale, a relaté la même source.

Par ailleurs, l’APOCE continue de dénoncer les agences de voyages qui profitent de ce contexte particulier de crise sanitaire pour élever les prix du billet vers l’Algérie en provenance de l’étranger, de ceux proposés par le transporteur national.

Les Algériens attendent d’être remboursés par Air Algérie

Depuis maintenant deux ans, aucun remboursement pour les algériens dont les vols ont été annulés n’a pu être effectué. Une attente qui exaspère plusieurs. C’est ainsi que le député de l’émigration en France, Abdelouahab Yagoubi, appelle la compagnie Air Algérie à rembourser ces voyageurs.

Dans le détail, le député a exposé sa préoccupation, au sujet de ces remboursements qui s’éternisent depuis 2019. Et ce, par le biais d’une question écrite au ministre des Transports, Aïssa Bekkai, à l’Assemblée nationale populaire (APN). Il a notamment été question des billets non remboursés par la compagnie aérienne Air Algérie ainsi que ceux de la compagnie algérienne de navigation maritime, Algérie Ferries.

Alors que les billets de ces voyageurs ne peuvent même pas être réutilisés, pourtant stipulé dans le décret exécutif en vigueur (n°16-175 du 14 juin 2016), le député a interrogé Bekkai au sujet de la procédure à suivre pour permettre à ces Algériens de récupérer l’argent qui leur revient de droit, particulièrement en ces temps de crise qui touchent ces voyageurs d’Air Algérie et leurs familles.

Pour rappel, le député a rendu la lettre écrite publique sur sa page officielle sur Facebook, le 28 de ce mois-ci. C’est donc après la réponse du ministre ded Transports que des mesures de remboursement verront la lumière.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes