21.9 C
Alger
21.9 C
Alger
mardi, 21 mai 2024
- Publicité -
AccueilActualitéVariant Covid-19 en Algérie : Pr Belhadj fait le point sur la...

Variant Covid-19 en Algérie : Pr Belhadj fait le point sur la situation

Publié le

- Publicité -

Algérie – Le Pr Rachid Belhadj a fait le point sur la situation du variant Covid-19 dans le pays, en indiquant que même après trois semaines depuis l’apparition de la nouvelle souche, la situation actuelle n’est pas préoccupante.

En effet, de passage ce vendredi 12 mars sur les ondes de Radio Sétif, le président du Syndicat national des professeurs et chercheurs universitaires et chef de service de médecine légale au CHU Mustapha Bacha à Alger, professeur Rachid Belhadj, a fait le point sur la situation du variant Covid-19 en Algérie.

Dans ce sillage, Pr Belhadj a indiqué que trois semaines après l’apparition de la nouvelle souche mutante du Coronavirus Covid-19 dans le pays; la situation actuelle n’est pas préoccupante.

- Publicité -

| Lire aussi : Coronavirus Covid-19 en Algérie : 13 cas du variant nigérian et 7 du variant anglais détectés

Il a confié toutefois sa crainte du retour du pic de contaminations, en préconisant la prudence, l’engagement et la non-complaisance; en particulier à l’approche du mois du mois sacré du Ramadan.

Concernent la vaccination du personnel médical, Rachid Belhadj a révélé que 12% des agents de santé de l’hôpital Mustafa Pacha ont été vaccinés. Il précise que ce taux de 12% est tout à fait “normal” car la vaccination est facultative.

Un gros chantier du secteur de la santé.. Après la fin de l’épidémie 

Toujours lors de son passage radio, Pr Belhadj a fait savoir qu’immédiatement après la fin de l’épidémie; le secteur de la santé attend des ateliers de réformes en profondeur qui ouverts par le président de la République; dont le plus important est la modernisation du secteur et le développement du dossier numérique du patient algérien.

- Publicité -

Il poursuit, en signalant que l’objectif, à terme, est de limiter le traitement des Algériens hors du pays en trouvant des mécanismes réels pour l’avancement du secteur; notamment dans les Wilayas de l’intérieur et du sud; tout en fournissant les capacités nécessaires aux médecins locaux.

« Nous sommes très optimistes, surtout après la création d’un ministère mandaté pour la réforme hospitalière. Nous sommes en contact permanent avec le ministre de la Santé et le ministre délégué; et l’objectif est de se réunir prochainement pour améliorer la situation »; a expliqué Pr Rachid Belhadj.

Le statut social du médecin au cœur des préoccupations 

Dans le même ordre d’idées, le président du Syndicat national des professeurs et chercheurs universitaires a fait savoir que l’une des priorités est d’améliorer le statut social du médecin; en particulier dans les régions de l’intérieur et du sud.

« Il est déraisonnable pour un chirurgien du cerveau de ne gagner que 10% par rapport au salaire d’un médecin dans d’autres pays. les capacités de protéger nos jeunes médecins qualifiés de l’émigration »; a-t-il déploré.

- Publicité -

Derniers articles

- Publicité -

Nos lecteurs ont lu aussi

- Publicité -

A découvrir

- Publicité -
- Publicité -