Vaccination des enfants contre le coronavirus en Algérie : le point sur la situation

Algérie – Les interrogations ruissellent sur les risques liés à la vaccination anti-coronavirus des enfants de plus de douze ans ou même les femmes enceintes. Voici ce qu’en pense la Commission scientifique en Algérie, ce 11 septembre 2021.

Est-il nécessaire que la vaccination en Algérie contre le coronavirus touche les enfants de plus de 12 ans ainsi que les femmes enceintes ? C’est en effet une question à laquelle on n’a pas encore attribué de réponse claire dans notre pays. Contrairement au reste des pays du monde. Ainsi, le Comité scientifique responsable du suivi de la propagation de la pandémie de la Covid-19 en Algérie devrait conclure ce jeudi.

La réunion était censée se tenir au niveau du ministère de la Santé. Et ce, pour donner sa décision finale à ce sujet. Cependant, ça sera pour un autre jour selon ce que rédige Le Soir d’Algérie. Cette décision a donc été reportée pour analyser davantage les données collectées selon l’âge et la catégorie sociale. C’est ce qu’indique le communiqué du ministère.

Dans le détail, ce n’est que maintenant que les études de vaccination commencent à inclure les enfants. Mais aussi les femmes enceintes. C’est en tout cas ce qu’a déclaré le directeur général de la prévention au ministère de la Santé. De même qu’une décision sera bientôt révélée.

Variant Delta et vaccination contre la Covid-19 pour les enfants 

Concernant les enfants de moins de 18 ans, le ministre de la Santé précise que même eux doivent se faire vacciner contre le coronavirus. Car le variant Delta atteint également cette jeune tranche d’âge, ajoute-t-il. Notamment, avec la troisième vague lors de cet été. Où même des enfants ont été hospitalisés. C’était à cause de la Covid-19. Des spécialistes exposent tout ça. 

Il est vrai que durant cette période, les enfants atteints du virus n’ont pas enregistré de symptômes graves, néanmoins plusieurs femmes enceintes sont décédées par cette cause, s’alarme-t-on. C’est pourquoi l’appel au vaccin a été accentué dernièrement. Surtout pour protéger les enfants et les femmes enceintes d’une possible quatrième vague, a-t-on poursuivi.

Partager sur :

Articles récents

Articles connexes